29 septembre 2022

Ovajab Media

Ovajab Media, le site 100% panafricain, tv, radio, presse écrite

Côte d’Ivoire : AGE de l’UJYOP / Marlyse Aimée Konan élue nouvelle présidente

Partager l'article

La nouvelle présidente de l’Union des journalistes résidents à Yopougon( UJYOP) se nomme Marlyse Aimée Konan. Elle a été élue le samedi 30 juillet 2022, au terme de la 4e Assemblée générale (AGE) de l’UJYOP qui s’est tenue au centre Remar de Yopougon. AGE parrainée par le maire de Yopougon, Gilbert Kafana Koné représenté par son 4e adjoint, M. Kouakou. L’autorité a exhorté ses filleuls à la solidarité. « Yopougon est la première commune à avoir organisé les journalistes en association en Côte d’Ivoire. Le maire de Yopougon vous exhorte à la cohésion et à la solidarité. Car c’est ensemble qu’on est fort. Alors soyez unis et contribuez à la cohésion sociale en Côte d’Ivoire et à Yopougon ».

Après sa brillante élection, Marlyse Aimée Léa Konan a pris l’engagement de remettre l’union sur les rails. «Nous venons de loin. L’UJYOP sort d’un profond sommeil. Notre vœu est maintenant de bâtir avec vous un nouvel instrument de solidarité. Avec vous, nous voulons bâtir une organisation assainie qui va faire référence aux quatre coins de Yopougon. Et je sais que je peux compter sur vous les femmes journalistes, sur vous les hommes de médias. Du travail nous attend », a indiqué la présidente élue de l’UJYOP.

Poursuivant, elle a dévoilé un aperçu de sa matrice d’actions. « D’abord, il nous faut consolider notre organisation par une structuration moderne en la dotant d’organes forts. C’est pourquoi le premier chantier que nous allons engager ensemble, est celui de la refonte des textes qui nous régissent afin de les adapter au contexte actuel. Très bientôt un comité va être mis en place. Il nous fera des propositions que l’assemblée générale souveraine devra adopter. Il nous faut bâtir la cohésion et organiser la solidarité. C’est la raison d’être de notre association. C’est pourquoi nous allons dans le premier semestre de notre action mettre en place un organe spécial pour adresser la question de la solidarité. Comment être aux côtés de nos amis qui traversent des difficultés ? Quels moyens mettre en œuvre ? Toutes ces questions trouveront une réponse idoine à travers cet organe. Yopougon est la plus grande commune du pays. C’est la commune que nous habitons et que nous aimons. Nous devons participer à la vie de notre commune dans tous les domaines par l’organisation d’activités qui feront des journalistes les premiers partenaires de tous. Il y a du travail à faire, du contenu à élaborer pour redorer notre organisation, l’UJYOP », s’est-elle engagée, non sans marquer sa détermination à réussir sa mission : « Nous serons à la hauteur de la confiance que vous placez en nous aujourd’hui. Nous serons là pour vous, nous serons des gens acharnés, toujours dans la réflexion pour relever les défis qui sont les nôtres. Ensemble posons les jalons d’une organisation rayonnante, d’une UJYOP dynamique, d’une UJYOP qui gagne ».

Venu apporter sa caution à cette rencontre, Tchê-Bi Tchê, le représentant du président de l’UNJCI a reconnu le rôle de pionnier de Yopougon en matière de vie associative. «Yopougon est précurseur en matière d’associations de journalistes. Le futur bureau sera reçu par le président de l’UNJCI ».

Plusieurs présidents d’autres structures sœurs comme le REJAP-CI dirigé par Jean Antoine Doudou, ont marqué leur solidarité à l’UJYOP. « Nous avons tout à gagner en restant ensemble et travaillons ensemble car nous sommes de la même famille( journaliste). Je souhaite que le prochain prix de la CAIDP soit remporté par un journaliste résident à Yopougon ».

Inza Diomandé, PCO de cette AGE, s’est réjoui du succès de cette rencontre : « C’est la première fois que nous appliquons rigoureusement nos textes et c’est aussi la première fois que nous enregistrons un tel nombre de participants. Je souhaite un plein succès aux nouveaux dirigeants de l’UJYOP ».

BS


Partager l'article