8 février 2023

Ovajab Media

Ovajab Media, le site 100% panafricain, tv, radio, presse écrite

4e édition d’Ivoire Graine de Conteurs / Le réchauffement climatique pris en conte par les tout-petits

Partager l'article

Flopy mène bien sa barque de passeuse d’histoires. En effet, Florence Kouadio à l’état civil, la conteuse professionnelle, prépare activement la 4ème édition de son festival Ivoire Graine de Conteurs, plateforme de créations artistique et culturelle dédiée aux arts de la parole en général mais particulièrement au conte à l’intention des tout-petits de 3 à 14 ans, où pendant une semaine, diverses activités autour de cet art oratoire sont menées dans des établissements primaires et secondaires comme dans des services sociaux pour personnes en difficulté (centres hospitaliers et/ou centres pour enfant en situation de handicap, les orphelinats).

Dans ce projet, en pratique, Flopy met au gout du jour la fonction pédagogique ancestrale du conte pour enseigner les enfants sur des phénomènes ou sujets de notre époque et leur transmettre des valeurs.

Ainsi chaque année, des thématiques d‘utilité sont arrimées au festival dans ses activités. Cette année, la question du réchauffement climatique sera au centre des formations et des spectacles des jeunes conteurs au bout du compte.

Une initiative très louable dans la mesure où les questions de l’environnement sont peu présentes dans les thématiques éducationnelles dans notre pays, alors qu’il devrait en être le cas car ces enfants, les adultes, les citoyens de demain ont besoin d’être conscients très tôt de ces questions pour pouvoir faire avancer plus tard les politiques et les comportements sur le sujet.

Au programme des activités de cette édition de Ivoire Graine de Conteurs : un atelier de formation (les 30 et 31 janvier), à l’espace Mimy Joli à la Riviera Cap Nord Allabra, animée par la conteuse française Chloé Gabrielli à l’intention de conteurs professionnels et amateurs, bibliothécaires et maitresses d’école. Cette conteuse française intervient, il faut le souligner, grâce au soutien inestimable de l’Institut français.

Ensuite il y aura un spectacle de conte à l’orphelinat de Bingerville le 1er février, un atelier spectacle le 2 février au Groupe scolaire L’Avenue des enfants sis à Abatta, une master class le même jour à INSAAC avec les étudiants de la Licence 3, un Spectacle de conte le 3 février à La petite école internationale au Deux Plateaux Aghien et enfin la soirée spectacle des enfants conteurs à l’Institut français le samedi 4 février, où 50 enfants – dont 20 de l’école internationale Fred et Popée et 20 de la coccinelle Montessori- formés dans le cadre du projet «si mercredi m’était conté » de l’Institut français et 10 enfants conteurs de couches diverses qui restitueront la formation reçue depuis 1 mois et demi à la Fondation Amadou Hampatê Ba. On suivra de bout en bout.

HM


Partager l'article