1 mars 2024

Ovajab Media

Ovajab Media, le site 100% panafricain, tv, radio, presse écrite

5è édition d’Afrik’Connexion / Bangui, capitale de l’intégration africaine

Partager l'article

« Le rêve aujourd’hui, c’est de voir l’Afrique comme un pays, et non plus comme un continent malgré les frontières artificielles hérités de la colonisation. Pour nous, malgré ces frontières, l’Afrique doit être UNE. Une Afrique où tout Africain quelle que soit la couleur de sa peau, noire ou blanche, peut circuler librement sans être inquiété par les autorités du territoire dans lequel il se trouve ou se retrouve. Une Afrique sans carte de séjour ou de visa pour les africains. C’est de cette Afrique que nous rêvons avec la Fondation Afrik’Orizon. C’est cette Afrique que nous voulons construire à travers Afrik’Connexion.

C’est cette Afrique, mère, dont les mamelles ne trient pas ses enfants à allaiter que nous voulons bâtir dans les cœurs et les esprits. Une Afrique sans haine, sans discrimination. Une Afrique sans violence. Une Afrique sans guerre. Une Afrique où aucun pays africain ne se dresse contre un autre pays africain. Une Afrique où les enfants d’un même pays, d’un même peuple ne s’entretuent pas, mais vivent main dans la main pour construire leur nation ». Cette déclaration est de Mme Elvire Kissi, la présidente de la Fondation Afrik’Orizon.

Elle a fait cette déclaration le 15 décembre 2023 à Bangui, la capitale de la Centrafrique, lors de la 5e édition d’Afrik’Connexion, en présence de la ministre des Arts, de la Culture et du Tourisme de la Centrafrique, Mme Saraiva JENSERE, marraine de cette édition, des responsables des communautés africaines de RCA, ainsi que des invités spéciaux dont Sam l’Africain.

Selon Mme Elvire Kissi, la tenue de cette 5e édition d’𝗔𝗳𝗿𝗶𝗸’𝗖𝗼𝗻𝗻𝗲𝘅𝗶𝗼𝗻 en Centrafrique se justifie par la volonté de sa fondation de préserver et maintenir les liens de fraternité entre les peuples d’Afrique, ainsi que d’impliquer toute l’Afrique.

«Cette initiative noble vise à mettre la culture au service de la paix dans les nations africaines.

Promouvoir la culture pour en extraire sa quintessence, au profit de la paix et de la cohésion, tel est l’objectif majeur assigné à ce rendez-vous des peuples dans toute leur diversité », a-t-elle indiqué.

En croire la présidente de la Fondation Afrik’Orizon, cette édition 5 d’Afrik’Connexion qui a eu pour thème “Élections sans violence en Afrique : quelle implication de la jeunesse et des parties prenantes ?’’ entend mettre en relief en plus de la beauté de la culture africaine, le désir de rechercher la paix entre les peuples africains.

Cependant, elle regrette que cette unité qu’elle appelle de tous ses vœux, est loin d’être une réalité. Cela, au regard de nombreux actes discriminatoires de certains pays.

« Malheureusement, cette Afrique dont nous rêvons, cette Afrique que nous voulons mettre en avant aux yeux du monde, nous joue des tours.

Comment comprendre que l’un des objectifs majeurs de l’Union Africaine qui est de ’’réaliser une plus grande unité et solidarité entre les pays africains et entre les peuples d’Afrique’’ soit bafoué par certains Etats membres et leur peuple ?

Comment comprendre, au regard des objectifs de l’Union Africaine que plusieurs subsahariens soient violentés, chassés de la Tunisie qui est un pays africain, et jetés dans le désert sans nourriture et sans eau, livrés à, la mort aussi facilement ? Je revoie encore l’image de dame Fati Dossa et de sa fille Marie, âgées de 6 ans seulement, retrouvées mortes de soif dans le désert libyen alors qu’elles tentaient de rejoindre la Tunisie.

Pendant que l’Union Africaine prône l’intégration des peuples africains, des burkinabés, plus de 200, ont été chassés du Ghana, un pays de l’Afrique de l’Ouest, membre de la CEDEAO dont l’un des principes, est la libre circulation des biens et des personnes. Quel paradoxe ! », a fustigé Mme Elvire Kissi qui n’a pas d’exprimer sa gratitude au président Faustin-Archange TOUADÉRA et à d’autres personnalités comme M. Bienvenu TOKPAN, président de la Faîtière des centrafricains de l’étranger de l’Afrique de l’Ouest en Côte d’Ivoire, M. SAM l’Africain, Président du NACIP et M. Mahamadou SOUMBOUNOU, représentant du grand théâtre en Afrique centrale.

Notons que cette édition d’Afrik’ Connexion a été organisée en collaboration avec la Faîtière des Centrafricains de l’Etranger de l’Afrique de l’ouest en Côte d’Ivoire et le soutien de la structure NKN.

BS


Partager l'article