21 juin 2024

Ovajab Media

Ovajab Media, le site 100% panafricain, tv, radio, presse écrite

Affaire indemnité de sujétion / Un syndicat des agents de santé interpelle Anne Ouloto

Partager l'article

Les agents de santé, membres de la Coalition des Syndicats Actifs de la Santé (COSAS), ne sont pas contents du traitement qui leur est fait dans le traitement de leur indemnité de sujétion.

Pour ce faire, ils ont interpellé Anne Désirée Ouloto, ministre d’Etat, ministre de la Fonction publique et de la Modernisation de l’administration.

C’était au cours d’une rencontre avec les journalistes à Yopougon avec Koulaï Valentin, leur porte-parole, par ailleurs, secrétaire général national de MASSIP.

«Alors que vos agents du Ministère de la Fonction publique, bénéficient d’une prime trimestrielle et sont très heureux parmi tant de fonctionnaires, le dossier portant sur la simple indemnité de sujétion à octroyer aux agents de Santé de Côte d’Ivoire, est dans une opacité totale», a-t-il déclaré.

Poursuivant, Koulaï Valentin a tenu à justifier la colère de ses camarades.

« Et pourtant, au terme de la dernière rencontre d’urgence, faisant suite à une grève éclaire de la Coordi-Santé qui a vu la participation effective des ministres en charge de la Santé, en charge du Budget et des Finances, de la ministre d’Etat, ministre de la Fonction publique, des membres du Comité Sectoriel de Dialogue Social du Ministère de la Santé et l’ensemble des 8 Centrales Signataires de la Trêve Sociale, vous avez annoncé urgemment la mise sur pieds d’un Comité Consultatif comprenant l’ensemble de toutes les parties prenantes y compris le Ministère du Budget et des Finances, pour un règlement efficace et effectif de notre dossier Portant Indemnité de Sujétion des Agents de Santé dans un délais raisonnable.

Malheureusement, jusqu’à ce jour, nous sommes plongés dans une marre d’incertitude », a-t-il indiqué avant de déclarer : « Vu le mutisme et l’opacité totale observés sur la gestion de cette importante revendication dont la Satisfaction est très attendue par l’ensemble des Agents de Santé de Côte d’Ivoire, certes, actuellement le vent de la CAN souffle sur le Pays et emporte tout le monde dans une euphorie totale, mais, il apparaît urgent et préoccupant pour nous Porte-Paroles et Représentants des Agents de Santé dans le Comité Sectoriel de Dialogue Social, de vous interpeller sur la nécessité de la mise sur pieds sans délais du Comité Consultatif de Dialogue comme annoncé, pour la relance effective des discussions portant sur notre Indemnité de Sujétion».

Koulaï Valentin n’a pas manqué de mettre en garde le gouvernement : «Mme la Ministre d’Etat, ne dit-on pas que, mieux vaut prévenir que guérir ?

Si nous sommes réellement dans un contexte de Trêve Sociale, alors évitons de réveiller les vieux “démons”.

A.K


Partager l'article