14 avril 2024

Ovajab Media

Ovajab Media, le site 100% panafricain, tv, radio, presse écrite

Appui aux startups et aux PME / Le PCCET va lancer l’initiative FILT

Partager l'article

Le coordinateur du Projet des Chaines de valeur compétitives pour l’emploi et la transformation économique (PCCET), Arthur Coulibaly, a annoncé au cours d’une conférence de presse le mardi 09 mai 2023, la mise en place d’une Facilité d’investissement à long terme (FILT).

Arthur Coulibaly, a expliqué les démembrements du projet. Selon le coordonnateur du Pccet, la FILT, aussi appelée CDC-CI Capital, qui sera créé le 19 juin 2023 en tant que filiale de la Caisse des dépôts et de consignation de Côte d’Ivoire (CDC-CI) consiste, en une initiative publique à gestion et à gouvernance privée. Et d’ajouter que la mise en place de l’initiative Facilité d’investissement à long terme (FILT) vise à soutenir la croissance du secteur privé et le développement des start-up innovantes à forte croissance. Elle vise surtout à « apporter une source complémentaire au financement des banques », plus précisément un financement global d’environ 38 milliards de Francs CFA repartis entre deux guichets. Le premier doté d’un montant de 8 milliards de FCFA qui seront consacrés aux projets portés par les jeunes, quand le second guichet concernant les grandes entreprises engagées, notamment dans les investissements verts, sera doté d’environ 30 milliards de FCFA. Selon Arthur Coulibaly, la FILT permettra de faire des investissements directement dans les entreprises et aussi des investissements à travers d’autres intermédiaires. « La FILT complète l’action du gouvernement » , a-t-il affirmé, ajoutant que la FILT est un véhicule d’investissement qui va prendre des participations sous forme de capital ou de quasi-capital dans les entreprises de tous les secteurs prioritaires en Côte d’Ivoire et dans l’UEMOA.

Par ailleurs, « la FILT pourra intervenir dans tous les secteurs prioritaires telles que définis par l’Agenda Côte d’Ivoire solidaire 2030,», a ajouté le coordonnateur du projet Pccet. Ce Selon des données officielles, le ratio des crédits bancaires au secteur privé est passé de 13% en 2011, en pourcentage du PIB, à 21,11% en 2020. Pour le coordonnateur du Pccet, ces chiffres méritent d’être améliorés pour un pays en pleine croissance comme la Côte d’Ivoire.

Le PCCET, faut-il le rappeler est financé par la Banque mondiale et mis en œuvre par une Unité de Coordination placée sous l’Autorité du Cabinet du Premier ministre.
SD


Partager l'article