21 juin 2024

Ovajab Media

Ovajab Media, le site 100% panafricain, tv, radio, presse écrite

Assemblée Nationale : Ouverture de la première session ordinaire 2024

Partager l'article

Le son de cloche préludant le début des travaux parlementaires de l’année législative 2024 a été donné lundi 22 janvier avec la cérémonie solennelle d’ouverture de la première session ordinaire marquée par le discours d’orientation du Président de l’Assemblée nationale, en présence du haut représentant du Président de la République, Monsieur Gilbert Koné Kafana, du Président du Conseil national de Transition (CNT) de la Guinée, Monsieur Dansa Kourouma, et de plusieurs hautes autorités politiques, diplomatiques, traditionnelles et religieuses nationales.

 

La situation socio-économique nationale a constitué le sujet introductif du discours du Président Adama Bictogo. A ce propos, il a rappelé les impacts de la crise économique internationale et des crises armées sur les équilibres économique et social dans les pays africains en général. Il a fortement salué les efforts consentis par le gouvernement ivoirien pour stabiliser le coût de certaines denrées de base. Cependant, le Président Bictogo reste convaincu qu’une solution durable à la problématique de la cherté de la vie réside immanquablement dans l’accroissement de la production agricole nationale. Il a aussi souligné l’impact positif sur la stabilité socio-économique, de la politique du gouvernement visant à la formation et à l’employabilité des jeunes.

 

Soulignant les possibles contributions de l’Assemblée nationale à la recherche de solutions aux conflits internationaux, Adama Bictogo affirme que les parlementaires doivent se conformer aux dispositions de la charte de San Francisco qui préconisent une résolution des différends, entre pays membres de l’ONU, sans recourt aux armes. Il entend renforcer cette approche par le renforcement de la dynamique de la diplomatie parlementaire. Et en terme de diplomatie parlementaire, Bictogo a rappelé que son pays assure la présidence de l’Union des Parlements Africains (UPA), pour un an, et présidera l’Union des Parlements de la Coopération Islamique(UPCI-OCI) à l’issue de la 18è Conférence de l’Union qui se tiendra en mars prochain, à Abidjan.

 

Le Président de l’Assemblée nationale a également annoncé que quinze projets de loi sont déjà sur la table du bureau de l’Institution. Ils portent sur diverses problématiques sociétales comme le foncier urbain, la protection sociale, le code de déontologie du personnel médical, l’extradition, l’environnement et la gestion de la dette.

 

 

 


Partager l'article