14 juin 2024

Ovajab Media

Ovajab Media, le site 100% panafricain, tv, radio, presse écrite

Bourrage d’urnes, vote multiple … à Yopougon / Michel Gbagbo dépose ses preuves contre Bictogo à la CEI

Partager l'article

L’honorable Michel Koudou Gbagbo a promis suivre les voies légales afin que sa victoire acquise dans les urnes le 2 septembre 2023, lors des municipales à Yopougon, lui soit reconnue.

Le candidat du PPA-CI aux municipales de Yopougon a tenu sa promesse en formulant un recours en annulation de la supposée victoire d’Adama Bictogo, le candidat du RHDP à ces élections.

C’est le mercredi 6 septembre 2023 en fin d’après-midi que l’honorable Michel Gbagbo a déposé sa requête à la CEI qui la transmettra ensuite au Conseil d’Etat pour statuer au plus dans les 5 jours qui suivent.

Faut-il le souligner, le mardi 5 septembre 2023, dans une publication sur sa page Facebook, le candidat du PPA-CI annonçait déjà les couleurs, en montrant sa détermination à récupérer sa victoire qui lui a été volée par celui que les Ivoiriens surnomment ‘’Dubocu, le roi de la triche’’ du nom du célèbre écolier dans un téléfilm qui use de techniques peu orthodoxes pour obtenir de bonnes notes.

Ces détracteurs lui donnent ainsi ce sobriquet à cause l’accusation de fraudes qui avait été portée contre lui lors son élection comme député d’Agboville, en mars 2022 face Fleur Aké M’bo.
« Lorsqu’on accepte de jouer au “cruel” jeu électoral, implacable et souvent imprévisible, il faut alors envisager la douce victoire mais aussi l’amère défaite, afin de préparer sereinement l’avenir.

Vaillantes populations de Yopougon, je ne cesserai jamais de vous remercier pour votre soutien qui ne m’a jamais fait défaut depuis le début.

Pour cette échéance électorale à laquelle nous avons participé ensemble avec beaucoup d’enthousiasme et d’espoir, l’organisateur à prononcé des résultats qui ne nous agréent pas. Mais cette bataille est loin d’être terminée, c’est pourquoi nous ne baisserons pas les bras et irons chercher cette victoire.

Nous saisissons donc le Conseil d’État au sujet des fraudes massives ayant entaché le scrutin et qui nous éloignent d’une élection transparente et démocratique.

Je ne perds pas et je ne perdrai jamais espoir à défendre notre cher pays, la démocratie et la paix », avait martelé Michel Gbagbo.

Faut-il le souligner, le candidat du PPA-CI était accompagné de Me Tapis, avocat au barreau de Bruxelles.

BS


Partager l'article