30 septembre 2022

Ovajab Media

Ovajab Media, le site 100% panafricain, tv, radio, presse écrite

COCODY : UNE JEUNE POMPISTE FAIT PLEURER SA CLIENTE.

Partager l'article

Ce lundi aux environ de 16 heures, la journée de travail avait débuté comme d’accoutumée. Et mademoiselle L.K., une jeune pompiste de 25 ans qui travail dans une station service à la Rivera palmeraie et qui nous relate les faits, était à son poste. Comme toujours, les myriades de véhicules avec à leur bord les automobilistes de tout gens, faisaient la navette dans la station service où elle travaillait et elle les recevait avec assez de courtoisie et de gentillesse.

Personne ne semblait se plaindre de son travail, car elle le faisait avec beaucoup d’amour et de professionnalisme. Par conséquent, certains automobilistes lui laissait parfois un pourboire. Soudain, une merveilleuse berline noire investissait les parterres de la station service où travaillait mademoiselle L. K. À son bord se trouvait une belle dame à l’allure de femme très riche. Mademoiselle L.K., la pompiste s’empressait de remplir son recevoir d’essence.

Quand elle eut fini, la dame lui donnait un pourboire considérable. Pour la remercier, la jeune pompiste avait dit une toute petite phrase. Cependant, la dame fortunée se mit à couler des larmes. Elle aurait tellement pleuré qu’elle attirait l’attention et le regard des autres sur elle. Et pourtant comme une bonne Africaine, la jeune pompiste l’avait simplement remercié en ses termes : « MERCI MAMAN QUE DIEU VOUS BÉNISSE. ».

La pompiste étonnée et inquiète qu’il simple phrase lui fasse autant de peine, lui demandait ce qui n’allait pas. Et la femme lui répondait étonnement, rien ma fille. Merci de m’avoir appelé ”Maman”. Elle laissa sa carte de visite à L.K., la jeune pompiste et lui demanda de la rappeler lorsqu’elle aurait terminé son service. L.K., comprit alors que cette femme riche n’avait pas d’enfant et cela réduisait son bonheur.

SK


Partager l'article