30 septembre 2022

Ovajab Media

Ovajab Media, le site 100% panafricain, tv, radio, presse écrite

CONOR – FIF : Frédéric Konan s’en va

Partager l'article

Le bouillant responsable de la Communication du CONOR -FIF a décidé de quitter la maison pendant qu’il est temps. Une décision prise après une prière à la Basilique de Yamoussoukro ce matin. Nous publions son adresse au monde du football ivoirien dont nous avons eu réception

A l’aurore d’un nouveau départ

Le 23 Avril 2022, une aube nouvelle se lèvera sur le football ivoirien, avec l’élection d’un président légitime et légal à la maison de verres de Treichville, en guise de couronnement du travail abattu par Mariam Dao Gabala , actuelle Présidente du Comité de normalisation de la Fédération Ivoirienne de Football (Cn-fif).

Alors que la mission de cette grande Dame d’engagement va s’achever dans les jours à venir, qu’il me soit permis de lui traduire ma gratitude et lui rendre un hommage mérité!

En effet, depuis 2006 où notre collaboration a démarré, quand elle était une actrice clé de la Coalisation des Femmes leaders, jusqu’à la Présidence du Cn-fif en passant par Oikocredit, je garde d’elle la tendresse et l’amour d’une mère. Je retiens les valeurs de probité, d’abnégation au travail, de transparence dans la gestion et de sérieux qu’elle incarne.

En me donnant l’occasion de jouer auprès d’elle le rôle de Directeur de la Communication, j’ai davantage appris de celle qui ne transige pas avec le travail, car pour elle, seul le mérite compte.

Grâce à elle, j’ai été projeté dans le monde passionnant et passionné du football. Grâce à elle j’ai retrouvé des acteurs ou rencontré d’autres que je ne voyais qu’à la télévision, ou de loin. Grâce à sa confiance, j’ai appris à mieux connaitre le milieu, ses acteurs, ses aspirations et ses craintes.

Merci maman Dao Gabala !

Au terme de cette mission, en tant que responsable de la communication, aux heures les plus chaudes, de l’instance fédérale de notre football, il me vient à l’esprit des pensées fortes pour tous les acteurs et toutes les actrices du monde du football en Côte d’Ivoire.

Je voudrais ainsi saluer l’ensemble des journalistes sportifs et des acteurs de la communication avec lesquels j’ai beaucoup échangé durant de longs mois, sur la gestion de la faitière de notre football. Certaines fois, nous nous sommes empoignés vertement, avec sagacité, mais nous avions à l’esprit de ne pas mettre à mal notre fraternité.

Merci à toutes !
Merci à tous !

S’il est vrai que l’on ne peut vivre sans nuire, j’ai dû porter des coups, ou j’ai pu faire du mal à des personnes de façon involontaire ou non.

Aux uns et aux autres, je présente mes regrets et mes sincères excuses, humblement je demande pardon.

En retour, que tous ceux qui ont pu me donner des coups d’une manière ou d’une autre, se rassurent : je ne suis habité par aucun vilain sentiment. Dans mon cœur, aucune place n’est possible pour la haine, la rancœur et la rancune.

On est ensemble!
On reste ensemble !

Aujourd’hui avec cette expertise et ce vécu, je suis désormais moins dépaysé dans le monde du football et je crois, à juste titre d’ailleurs, que j’ai des pierres à apporter à la construction de notre football. C’est d’ailleurs pour cette raison que je me suis engagé à fond dans la promotion du concept «Balle à Terre ».

À quelques jours de l’élection du Président de la FIF, je voudrais annoncer, qu’avec des partenaires et le soutien des médias, il sera organisé une cérémonie publique pour la signature d’une charte de fair–play et de respect du résultat des urnes par les différents candidats à la Présidence de la Fédération Ivoirienne de Football.

L’année dernière déjà , nous avions réussi le coup en réunissant dans un réceptif hôtelier de la place Idriss Diallo, Didier Drogba et Sory Diabaté, les trois candidats déclarés à l’époque. L’on se souvient que notre action avait alors eu le mérite d’aider à faire baisser la tension.

Notre engagement est toujours le même, et notre détermination reste entière pour le renouveau et le rayonnement du football ivoirien.

À travers le concept « Balle à Terre », nous comptons continuer ce que nous avons commencé aux côtés de Mariam Dao Gabala, et nous avons bon espoir de réussir.

Nous allons être plus présents à travers « Balle à Terre » . Nous le ferons en continuant de nous tenir à équidistance des différents candidats, et en souhaitant que le vainqueur des urnes ait le soutien et l’accompagnement de tous pour la grandeur retrouvée du football ivoirien.

L’espoir est grand pour notre football et l’élection du 23 Avril 2022 doit être appréhendée comme une étape, un pas vers l’écriture de belles lettres de notre football.
À cet effet, plus rien ne doit nous diviser durablement et profondément !
La Côte d’Ivoire, l’Afrique et le monde regardent les acteurs du football ivoirien.

Je nous invite, chacun à son niveau, à un dépassement personnel pour penser à l’intérêt général.

Ensemble, construisons la Paix que notre pays mérite à tous les niveaux.

Vive le 23 avril 2022 !
Que le meilleur gagne dans
la fraternité et le fair play !
Vive Balle à terre !
Vive le football ivoirien !
Vive la Côte d’Ivoire !
Frederic Kouadio Konan


Partager l'article