30 septembre 2022

Ovajab Media

Ovajab Media, le site 100% panafricain, tv, radio, presse écrite

Côte d’Ivoire / 100 ”Djosseur de Naman” deviennent des vigiles de rue au Plateau

Partager l'article

Le maire de la Commune du Plateau, Jacques Ehouo, a récemment transformé 100 jeunes paqueteurs de voitures, communément appelés ”djosseurs de naman” , en vigile de rue.

Il les a intégrés dans un programme communal d’insertion socioprofessionnelle dénommé ”Plateau-Naman”avec la qualité de ”Vigile de rue”, selon un communiqué du maire. Ces jeunes auront pour attributions de faciliter le stationnement des automobilistes, de veiller au maintien de la salubrité des rues et d’orienter les usagers.

Les prestations de ces ”vigiles de rues”, sont « entièrement gratuites et volontaires », selon la note. Précisant qu’ils sont désormais pris en charge par la mairie, dans le cadre dudit programme.

« Toute personne se réclamant du programme ”Plateau-Naman”, qui monnaie ses services, de quelle que manière que ce soit, s’expose à une radiation du programme », a averti le maire Jacques Ehouo. Qui a invité toute victime ou témoin de racket ou d’intimidation de la part d’un ”Vigile de rue”, à saisir le Call Center municipal aux numéros suivants : 07 09 50 05 01 / 07 49 10 01 00.

Ces jeunes seront répartis en 04 zones géographiques selon les couleurs bleu, vert, rouge et jaune dont ils seront vêtus dans leur zone de compétence sur le territoire communal.

Toutefois, le maire a précisé que ces vigiles ne sont pas autorisés à intervenir sur les sites suivants : les abords des Institutions de la République, du Palais de Justice et des représentations judiciaires, des chancelleries, des organisations internationales et des représentations diplomatiques. Les abords des établissements hôteliers, des établissements financiers, des lieux de cultes et des édifices religieux, des établissements scolaires leur sont également défendus.

Ces nouvelles recrues ne sont en outre pas autorisés à intervenir sur la rue Joseph Anoma (Rue des Banques), l’avenue Franchet d’Esperey, le boulevard Botreau Roussell, la bretelle droite de l’avenue Chardy et aux abords des parkings assujettis à la taxe d’Odp ou affectés par l’Autorité municipale.

LKD


Partager l'article