18 mai 2024

Ovajab Media

Ovajab Media, le site 100% panafricain, tv, radio, presse écrite

Côte d’Ivoire : Abidjan s’engage pour le succès du « Sommet de l’avenir » en 2024

Partager l'article

Le ministre des Affaires étrangères, de l’Intégration africaine et des Ivoiriens de l’Extérieur, Léon Kacou Adom, a réaffirmé l’engagement de la Côte d’Ivoire à collaborer avec toutes les parties prenantes pour atteindre des objectifs communs et faire du “Sommet de l’avenir” un succès retentissant. Cette déclaration a été faite lors du Colloque préparatoire du Sommet de l’avenir, qui se tiendra en septembre 2024 à New-York, et qui a été consacré au rapport intitulé “Notre programme commun” du Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres.

Pour enrichir les discussions et les débats en préparation du “Sommet de l’avenir”, le Secrétaire général des Nations Unies a présenté aux États membres une série de propositions concrètes et réalisables dans onze notes d’orientation. Antonio Guterres appelle à l’action dans un esprit de coopération renforcée plutôt que d’antagonisme, dans le but de construire un monde pacifique et prospère qui ne laisse personne de côté. Léon Kacou Adom a souligné que le “Sommet de l’avenir” représente une opportunité historique pour les États membres de l’ONU de s’approprier les recommandations pertinentes de “Notre programme commun” et de fournir des orientations concrètes pour relever les défis pressants.

Le “Sommet de l’avenir” vise à adopter un pacte pour l’avenir, réaffirmant ainsi la Charte des Nations Unies, dynamisant le multilatéralisme, promouvant l’exécution des engagements existants et trouvant des solutions aux nouveaux problèmes, selon le Secrétaire général de l’ONU.

Pour le coordonnateur résident du Système des Nations Unies, Philippe Poinsot, le “Sommet de l’avenir” sera une opportunité unique de forger un consensus mondial sur ce que notre avenir devrait être et sur les moyens que nous pouvons déployer aujourd’hui pour le réaliser.

Il convient de noter que ce Colloque préparatoire du “Sommet de l’avenir” en 2024 s’est tenu en marge de la Journée des Nations Unies (JNU), célébrée chaque 24 octobre. La JNU offre l’opportunité de réexaminer l’ONU, sa charte et son fonctionnement, et de réfléchir à l’échelle nationale aux propositions contenues dans le rapport “Notre Programme commun.

Essoh Aka


Partager l'article