18 mai 2024

Ovajab Media

Ovajab Media, le site 100% panafricain, tv, radio, presse écrite

Côte d’Ivoire : Affaire Odette Lorougnon traite des militaires Ivoiriens de mercenaires, Awassa Abdul et des jeunes du RHDP manifestent devant chez Marie Odette Lorougnon

Partager l'article

Le samedi 11 mars 2023, au cours d’un meeting qu’elle a animé à Tinga Okoukro dans la localité de Didiévi, Marie Odette Lorougnon, l’une des responsables du PPA-CI, Parti d’opposition n’a pas manqué de traiter “les 49 soldats ivoiriens détenus en otage au Mali étaient des mercenaires”.

Poursuivant dans son propos, cette ancienne députée d’Attécoubé a également traité le chef de l’État Alassane Ouattara de “pleureur” qui a sollicité l’aide de la France dans la gestion de ce conflit entre Abidjan et Bamako.

Ces propos de l’ex- députée qui on choqué plusieurs observateurs de la vie politique ivoirienne.

Des jeunes de l’Alliance de la jeunesse Ivoirienne (AJI), mouvement proche du rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), jugeant cette sortie de Marie Odette Lorougnon de scandaleuse a appelé la classe politique à ne pas “raviver la division” entre les Ivoiriens.

Remontés contre cette sortie de la responsable du Parti de Laurent Gbagbo, le PPA-CI, Awassa Abdul, président de l’AJI et des jeunes du Parti au pouvoir se sont rendus ce mercredi 15 mars 2024 au domicile de l’ancienne députée d’Attécoubé.

Cette manifestation devant le domicile de Marie Odette Lorougnon avait pour objectif d’exhorter cette dernière à faire preuve de retenue dans ses sorties.

Plusieurs dizaines de jeunes du RHDP ont tenu un point de presse devant son domicile.

Selon Awassa Abdul, porte-parole de ces jeunes, il s’agissait d’interpeller Marie Odette Lorougnon et l’opposition ivoirienne sur les propos déplacés qui ont été tenus à Didiévi.

“Nous sommes venus manifester devant le domicile de Marie Odette Lorougnon, une responsable d’un Parti d’opposition par rapport aux propos qu’elle a tenus sur des vaillants soldats Ivoiriens qui étaient injustement détenus au Mali. Nous sommes venus dans un esprit de paix, mais aussi interpeller celle qui fut avec son Parti d’alors aux affaires Côte d’Ivoire. Nous voulons par cette mobilisation faire savoir à cette dame que nous avons été choqués par des propos. Traiter des soldats Ivoiriens de mercenaires, est pour nous très grave surtout lorsque ces propos viennent d’une dame comme Marié Odette Lorougnon qui fut députée de la nation”, a affirmé Awassa Abdul.

Ces jeunes du Parti présidentiel qui appellent les populations à faire barrage au retour de la crise sociale ayant plongé la Côte d’Ivoire dans l’instabilité durant une décennie, disent avoir aussi rappeler à Marie Odette Lorougnon son devoir républicain.

“Nous sommes tous des fils de la Côte d’Ivoire et voir une responsable du Parti de Gbagbo traiter des soldats Ivoiriens de mercenaires, nous estimons que c’est une injure à toute l’armée ivoirienne à qui nous demandons pardon pour ces propos indignes. Nous voulons rappeler à Marie Odette Lorougnon que si elle ne peut pas rendre service à la Côte d’Ivoire ce n’est pas la peine de traiter des vaillants soldats Ivoiriens de mercenaires. De toutes les façons l’histoire retiendra que chacun sera comptable des propos qu’il a tenu à un moment donné”, a prévenu le porte-parole des jeunes du RHDP.

Aussi, concernant les propos de Marie Odette Lorougnon qui traitent le Président de la République de “pleureur”, les jeunes du RHDP disent avoir été intransigeant sur ce manque de respect à leur “fétiche”, mais plus à un président de la République.

“Vous savez, les valeurs républicaines nous enseignent de respecter les institutions de notre Pays, en tout cas quand on se dit démocrate. Traiter le président de la République Alassane Ouattara de pleureur qui demande l’aide de la France dans l’affaire des soldats Ivoiriens injustement détenus au Mali est pour nous inacceptable de la part de Marie Odette Lorougnon. Nous jeunes du RHDP, nous estimons qu’Alassane Ouattara est notre fétiche, de la même manière qu’il y a des personnes qui se disent des Gbagbo ou rien, nous autres, ne pouvons pas accepter que des gens puissent manquer de respect ou insulter le chef de d’État. Sur cette question, nous sommes intraitables et espérons que cette sortie de Marie Odette Lorougnon, ne va plus se répéter”, a déclaré Awassa Abdul.

Awassa Abdul et ses camarades n’ont pas manqué de mettre en garde les responsables de l’opposition sur leurs dérives langagières.

“Depuis quelques jours, nous assistons à des dérives langagières de la part de certains opposants surtout ceux qui Parti de Gbagbo. Nous voulons rappeler à ces derniers que l’histoire de la Côte d’Ivoire est entré très récente et nous ne souhaitons plus retomber dans des crises politiques. Il appartient donc à chaque leader politique de l’opposition d’apprivoiser son discours. Nous avons la Côte d’Ivoire en commun et personne n’a intérêt à voir le Pays sombrer dans des crises interminable. Le chef de l’État Alassane Ouattara abat déjà un travail très remarquable dont les fruits sont en train d’être récoltés par ces opposants. Il faut donc être reconnaissant au président Alassane Ouattara plutôt que de lui manquer de respect, ce n’est pas digne d’une opposition”, a lâché le porte-parole des jeunes du RHDP Awassa Abdul.

“Madame Odette Lorougnon, que ça soit ta dernière fois que tu t’attaques à nos soldats Ivoiriens et au président de la République Alassane Ouattara qui est notre fétiche sinon je vais dormir chez vous. S’attaquer au président Alassane Ouattara nous n’allons jamais permettre.”, a mis en garde Awassa Abdul.

Ces jeunes du parti au pouvoir ont aussi attiré l’attention de la communauté internationale et nationale sur le danger que constitue ce genre de propos.

Enfin, ils ont appelé les acteurs politiques, notamment les jeunes de l’opposition à plus de retenue et à faire preuve de responsabilité et à éviter des propos incendiaires.


Partager l'article