18 mai 2024

Ovajab Media

Ovajab Media, le site 100% panafricain, tv, radio, presse écrite

Côte d’Ivoire : Au lancement du projet « Route de la Mecques », Vagondo Diomandé rappelle l’engagement du gouvernement ivoirien à assurer la sécurité et le confort des pèlerins

Partager l'article

Plus de 2500 pèlerins ivoiriens sont déjà arrivés à Médine en Arabie Saoudite pour accomplir les rites du Hadj. Cette année, la Côte d’Ivoire dispose de 10.000 places, réparties entre un contingent étatique de 7000 personnes et des opérateurs privés pour les 3 000 autres places.Le gouvernement ivoirien est engagé à assurer la sécurité et le confort des pèlerins tout au long de leur voyage à la Mecque.Lors de la cérémonie de lancement officiel du projet « Route de la Mecque » à l’aéroport Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan le vendredi 9 juin 2023, les autorités ivoiriennes et d’Arabie saoudite ont les mesures mises en place pour garantir un pèlerinage sûr et serein. A l’initiative de l’Arabie Saoudite, le projet vise à faciliter les formalités de départ des pèlerins de différents pays, y compris la Côte d’Ivoire, et à leur permettre de se concentrer davantage sur l’aspect spirituel du voyage.Au cours de cette cérémonie qui a vu la présence du ministre de l’Intérieur, le général Vagondo Diomandé, de la ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères, de l’intégration africaine et de la diaspora, Kandia Camara, l’Ambassadeur du Royaume de l’Arabie Saoudite près la République de Côte d’Ivoire, SEM. Saad Bin Bakheat Alqathami, ainsi que le général Suleiman Abdulaziz Bin Ibrahim Alyahaya, directeur général de la sûreté et président du Comité de surveillance de l’initiative « Route de la Mecque », le Ministre Vagondo a rappelé l’engagement du gouvernement ivoirien à assurer la sécurité et le confort des pèlerins tout au long de leur voyage. Cheick Aïma Ousmane Diakité, président du Conseil supérieur des imams, des mosquées et des affaires islamiques de Côte d’Ivoire (COSIM), a pour sa part salué le leadership du président Alassane Ouattara, qui a permis la sélection de la Côte d’Ivoire parmi les pays inclus dans le projet.Notons que le coût du pèlerinage pour le contingent étatique a été maintenu au même niveau que l’année précédente, à 2 161 000 FCFA. Pour rappel, chaque année, des millions de personnes se rendent en Arabie Saoudite pour accomplir le Hadj, l’un des cinq piliers de l’Islam.

Essoh Aka


Partager l'article