25 septembre 2022

Ovajab Media

Ovajab Media, le site 100% panafricain, tv, radio, presse écrite

Côte d’Ivoire : Cohésion sociale et réconciliation / Le village de Gadoukou lance son ’’Djadjo’’

Partager l'article

Magbéhigouépa, plus connu sous le nom de Gadoukou, village de la sous-préfecture de Dahiépa Kéhi, sis à 12 Km de la commune de Ouragahio, dans le département de Gagnoa, à l’instar de nombreuses localités du pays, a été impacté par les différentes crises socio-politiques que la Côte d’Ivoire a traversées.

Ces évènements malheureux ont constitué des facteurs de division, de rancune et de méfiance dans beaucoup de régions du pays entre des communautés et familles.

Cependant, plusieurs décennies après, les populations de Gadoukou (Autochtones, allogènes et allochtones) ont décidé de fumer le calumet de la paix, pour un avenir radieux.

Ainsi, ces populations ont eu l’idée d’organiser une fête de réjouissance et de cohésion sociale dénommée ’’ Gadoukou Djadjo’’. La première édition de cette fête se tiendra du 26 au 28 août 2022 dans ledit village. Cette première édition de ’’Gadoukou Djadjo’’ a le soutien de toutes les autorités administratives, politiques et sécuritaires du département. Il s’agit notamment du député-maire de Ouragahio, Anthony Garou, du sous-préfet de Dahiépa Kéhi du commandant de la brigade de Ouragahio.

Le président du comité d’organisation de ’’ Gadoukou Djadjo 2022’’ et ses collaborateurs sont à pied d’œuvre pour la réussite de cette fête.

A cet effet, ils multiplient les réunions de mobilisation. La dernière réunion a été tenue le dimanche 21 août 2022 au Baron-Bar de Yopougon avec les cadres et ressortissants dudit village venus des quatre coins du pays. «Le village de Magbéhigouepa (Gadoukou) fut l’épicentre dans le Gbady–Est des remous liés aux événements socio-politiques que le pays a connus avec morts d’hommes et résurgence des maux de la division : méfiance, haine. Cependant, en dépit de la justesse des réponses apportées par la Chefferie du village, qui semblent porter ses fruits, de nombreux défis restent encore à relever en vue de l’instauration d’une cohésion sociale, pacifique et durable. Il importe, dès lors, de s’appuyer sur des mécanismes opérationnels d’inclusion sociale et de consolidation de la cohésion sociale en puisant dans nos Coutumes.

Ainsi, sous l’égide de Téa Koudou Désiré, le chef du village de Gadoukou, en collaboration avec Gnao Célestin, le président de la mutuelle de développement de Gadoukou, il a été souhaité pour l’année 2022 une rencontre de toutes les communautés et familles sous ’’l’Arbre de la Paix’’ suivie d’activités socio-culturelles et sportives meublées de danses de réjouissance de rencontres sportives et divers jeux récréatifs. Cela, pour marquer que la cohésion sociale est retrouvée à Gadoukou. Cette cérémonie de solidarité et de cohésion sociale est dénommée ’’DJADJO 2022’’ », a confié Yéhia Jr, le président du comité d’organisation.

Selon lui, pour la réussite de cette fête, tout le monde est mobilisé : «Nos frères venus d’ailleurs qui vivent avec Gadoukou sont impliqués dans l’organisation de cette fête qui se de trouvailles.’’ Gadoukou Djadjo’’ sera une opportunité pour sensibiliser les communautés et familles à la culture de la cohésion sociale et de la paix. Et cela doit désormais se ressentir dans l’attitude et le comportement quotidiens de chacun.»

Faut-il le rappeler, Magbéhigoueoa, village connu généralement sous le nom de Gadoukou est situé dans la sous-préfecture de Dahiépa Kéhi et à 12 km de la commune d’Ouragahio.

C’est un village cosmopolite abritant plusieurs âmes (autochtones, allochtones et allogènes). Gadoukou est aussi le village de l’artiste-chanteur Gadji Celi Saint Joseph.

BS


Partager l'article