23 mai 2024

Ovajab Media

Ovajab Media, le site 100% panafricain, tv, radio, presse écrite

Côte d’Ivoire : Coopération sino-ivoirienne, l’Ambassade de Chine à Abidjan octroie des bourses d’étude de 24 millions francs CFA à des élèves

Partager l'article

Des élèves de différents établissements de Côte d’Ivoire vont bénéficier des bourses d’étude offertes par l’Ambassade de Chine en Côte d’Ivoire.
Des aides spéciales d’une valeur de 24 millions de francs CFA pour la scolarisation des élèves membres des clubs des amis de la Chine au titre de l’année scolaire 2023-2024.

L’information a été donnée ce jour par le président du Réseau des enseignants ivoiriens amis de la Chine (REIAC), Christ Aymet Yoro.

La cérémonie officielle de remise de ces bourses d’étude est prévue pour le vendredi 13 octobre 2023 au lycée moderne Alassane Ouattara d’Anyama.

« Les bourses offertes par la Chine ont une valeur de 24 millions de francs CFA et seront redistribuées aux élèves membres des clubs amis de la Chine issus de 10 établissements scolaires d’Abidjan et de l’intérieur du pays », a affirmé M. Yoro qui ajouté que les bénéficiaires de cette prise en charge sont ceux dont les parents sont en situation de précarité.

Le président du REIAC a aussi exprimé sa reconnaissance aux autorités chinoises, notamment celles de l’ambassade de la Chine en Côte d’Ivoire, qui encouragent l’apprentissage de la langue chinoise dans les établissements scolaires ivoiriens.

Cette cérémonie de remise de « bourses de l’ambassadeur de Chine » est placée sous la présidence de la ministre de l’Education nationale et de l’Alphabétisation, le Pr Mariatiou Koné, et la présence effective de l’ambassadeur de Chine en Côte d’Ivoire, Wu Jie.

Pour rappel, créé le 15 février 2015, le REIAC œuvre pour le partage d’expériences acquises en Chine avec l’objectif de vulgariser la riche culture chinoise en Côte d’Ivoire. Il se veut un pont entre la Chine et le ministère de l’Education nationale et un outil de coopération entre les peuples ivoirien et chinois.

 

Firmin Mahan


Partager l'article