25 septembre 2022

Ovajab Media

Ovajab Media, le site 100% panafricain, tv, radio, presse écrite

Côte d’Ivoire / Crise de chefferie : 1 mort et plusieurs blessés à Adjamé-Bingerville suite à un affrontement entre la Gendarmerie et les populations

Partager l'article

Le village d’Adjamé-Bingerville a été le théâtre d’affrontements entre les forces de sécurité et les populations qui ont occasionné le décès de Dame Danho Yvette et fait plusieurs blessés.  

Cette situation est liée aux obsèques de dame Anouma Anouma  Yvonne  dont les parents, en occurrence Bouedjé Abé Albert et le colonel Bénié Agbo Gérard, ont fait appel aux forces militaires, à travers une décision de justice, pour son enterrement au cimetière du village.

Selon les informations recueillies sur place, c’est le jeudi 30 mars 2022 aux environs de 16 heures qu’un détachement de gendarmes et militaires lourdement armés ont pris d’assaut le village d’Adjamé-Bingerville afin de sécuriser la construction de la tombe de dame Anouma Anouma Yvonne, génitrice du colonel Bénié Agbo Gérard, au mépris des lois traditionnelles en vigueur en pareille situation. Toute chose qui a suscité la colère de populations. Les affrontements ont fait, selon les témoignages, 1 mort, celle de Dame Danho Yvette et plusieurs blessés.

Pour revenir aux raisons, il nous a été rapporté qu’il est de coutume chez les Atchans que lorsqu’il y a décès, le village se réuni sur la place publique pour tenir une réunion liée aux obsèques. Ce moment funéraire est aussi l’occasion pour les villageois de faire payer des amendes à des personnes qui ont enfreint aux lois du village. Ces amendes amicales et symboliques sont parfois négociables jusqu’à leurs réductions. C’est ainsi qu’à l’occasion des obsèques de dame Anouma Anouma  Yvonne, les gardiens de la tradition ont exigé, comme amende, la présence de l’ancien Chef Agbo Honoré sur la place publique afin qu’il puisse répondre des actes qui lui sont reprochés. Alors que des démarches sont entrain d’être menées auprès des gardiens de la tradition pour trouver une solution au problème coutumier, selon les témoignages, les sieurs Bouedjé Abé Albert et Bénié Agbo Gérard saisissent le tribunal pour convoquer le Chef du village Mobio Aboussou Guy Georges, l’accusant d’avoir refusé le cimetière au corps.

Il est ressorti de ce procès en référé, l’enterrement manu-militari de la dépouille de dame Anouma Anouma  Yvonne au cimetière du village.

Cette grave crise de chefferie qui a cours à Adjamé Bingerville depuis plus d’un an et qui vient de faire sa première victime et la résidence du l’ancien chef Agbo Honoré Brulée, risque de s’aggraver si les autorités politiques ne s’impliquent pas pour la résorber.


Partager l'article