30 septembre 2022

Ovajab Media

Ovajab Media, le site 100% panafricain, tv, radio, presse écrite

Côte d’Ivoire / depuis la région du gôh : Gbagbo évoque le transfert de la capitale à Yamoussoukro

Partager l'article

Le Président Laurent Gbagbo a reçu ses parents de la région du Gôh, à Mama, dans son village natal, le mercredi 02 février 2022.

Le Ministre Dano Djédjé, Porte-parole, a indiqué que cette rencontre familiale avait pour objectif de saluer un frère, un père, un ami qui est sorti de prison et de le laver de toutes souillures.

Le Président Laurent Gbagbo, dans son adresse, a livré un message en deux mouvements. Le premier mouvement est relatif à sa déportation à la Cour Pénale Internationale (CPI). Le deuxième mouvement s’est intéressé à la question du transfert de la capitale à Yamoussoukro.

« 𝗝𝗘 𝗦𝗨𝗜𝗦 𝗥𝗘𝗩𝗘𝗡𝗨 𝗗𝗘 𝗣𝗥𝗜𝗦𝗢𝗡 𝗖’𝗘𝗦𝗧 𝗧𝗔𝗡𝗧 𝗠𝗜𝗘𝗨𝗫 ! »

Concernant la question de sa déportation à la CPI, remerciant le peuple du Gôh qui est allé le saluer et lui apporter sa solidarité pour les épreuves qu’il a endurées injustement, le Président s’est dit satisfait d’être revenu vivant de là où nombre d’hommes politiques ont trouvé la mort.

“𝐽𝑒 𝑠𝑢𝑖𝑠 𝑎𝑙𝑙𝑒 𝑒𝑛 𝑝𝑟𝑖𝑠𝑜𝑛 𝑒𝑡 𝑗’𝑒𝑛 𝑠𝑢𝑖𝑠 𝑟𝑒𝑣𝑒𝑛𝑢, 𝑐’𝑒𝑠𝑡 𝑡𝑎𝑛𝑡 𝑚𝑖𝑒𝑢𝑥. 𝐷𝑒𝑠 ℎ𝑜𝑚𝑚𝑒𝑠 𝑝𝑜𝑙𝑖𝑡𝑖𝑞𝑢𝑒𝑠 𝑞𝑢𝑖 𝑜𝑛𝑡 𝑙𝑢𝑡𝑡𝑒 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝑙’𝑖𝑛𝑑𝑒𝑝𝑒𝑛𝑑𝑎𝑛𝑐𝑒 𝑑𝑒 𝑙𝑎 𝑠𝑜𝑢𝑣𝑒𝑟𝑎𝑖𝑛𝑒𝑡é 𝑠𝑜𝑛𝑡 𝑚𝑜𝑟𝑡𝑠 𝑠𝑜𝑖𝑡 𝑑𝑒 𝑝𝑎𝑙𝑢𝑑𝑖𝑠𝑚𝑒, 𝑠𝑜𝑖𝑡 𝑑𝑒 𝑚𝑜𝑟𝑠𝑢𝑟𝑒 𝑑𝑒 𝑠𝑒𝑟𝑝𝑒𝑛𝑡, 𝑒𝑡 𝑠𝑜𝑢𝑣𝑒𝑛𝑡 𝑚𝑒𝑚𝑒, 𝑜𝑛 𝑛𝑒 𝑠𝑎𝑖𝑡 𝑑𝑒 𝑞𝑢𝑜𝑖. 𝑃𝑎𝑡𝑟𝑖𝑐𝑒 𝐿𝑢𝑚𝑢𝑚𝑏𝑎 𝑒𝑠𝑡 𝑚𝑜𝑟𝑡, 𝐾𝑤𝑎𝑚𝑒 𝑁’𝐾𝑟𝑢𝑚𝑎ℎ 𝑒𝑠𝑡 𝑚𝑜𝑟𝑡 𝑒𝑡 𝑏𝑖𝑒𝑛 𝑑’𝑎𝑢𝑡𝑟𝑒𝑠. 𝐶𝑒𝑢𝑥 𝑞𝑢𝑖 𝑜𝑛𝑡 𝑝𝑙𝑢𝑠 𝑑𝑒 𝑐ℎ𝑎𝑛𝑐𝑒 𝑜𝑛𝑡 𝑒𝑡𝑒 𝑗𝑒𝑡𝑒𝑠 𝑒𝑛 𝑝𝑟𝑖𝑠𝑜𝑛. 𝑁𝑒𝑙𝑠𝑜𝑛 𝑚𝑎𝑛𝑑𝑒𝑙𝑎 𝑎 𝑒𝑡𝑒 𝑐𝑜𝑛𝑑𝑎𝑚𝑛é à 𝑝𝑒𝑟𝑝𝑒𝑡𝑢𝑖𝑡é, 𝑗𝑒 𝑛𝑒 𝑠𝑎𝑖𝑠 𝑝𝑎𝑠 𝑝𝑜𝑢𝑟𝑞𝑢𝑜𝑖 𝑜𝑛 𝑛𝑒 𝑙’𝑎 𝑝𝑎𝑠 𝑐𝑜𝑛𝑑𝑎𝑚𝑛𝑒 à 𝑚𝑜𝑟𝑡 : 𝑖𝑙 𝑎 𝑝𝑎𝑠𝑠é 27 𝑎𝑛𝑠 𝑒𝑛 𝑝𝑟𝑖𝑠𝑜𝑛. 𝑀𝑜𝑖 𝑗’𝑎𝑖 é𝑡é 𝑒𝑛 𝑝𝑟𝑖𝑠𝑜𝑛 𝑠𝑢𝑟 𝑢𝑛 𝑎𝑢𝑡𝑟𝑒 𝑐𝑜𝑛𝑡𝑖𝑛𝑒𝑛𝑡 𝑚𝑎𝑖𝑠 𝑗𝑒 𝑠𝑢𝑖𝑠 𝑟𝑒𝑣𝑒𝑛𝑢 “.

Mais pour le Président Laurent Gbagbo, sa déportation et son emprisonnement n’ont pas pour autant apporté de solutions aux questions pour lesquelles il a été jeté en prison.

“𝐿𝑎 𝑞𝑢𝑒𝑠𝑡𝑖𝑜𝑛, 𝑐’𝑒𝑠𝑡 𝑒𝑠𝑡-𝑐𝑒 𝑞𝑢’𝑖𝑙 𝑛’𝑦 𝑎 𝑝𝑎𝑠 𝑝𝑙𝑢𝑠 𝑑𝑒 𝑐ℎ𝑜𝑚𝑒𝑢𝑟𝑠 ? 𝐿𝑎 𝑞𝑢𝑒𝑠𝑡𝑖𝑜𝑛 𝑐’𝑒𝑠𝑡 𝑒𝑠𝑡-𝑐𝑒 𝑞𝑢𝑒 𝑙𝑒𝑠 𝑔𝑒𝑛𝑠 𝑝𝑒𝑢𝑣𝑒𝑛𝑡 𝑠𝑒 𝑠𝑜𝑖𝑔𝑛𝑒𝑟, 𝑠𝑒 𝑛𝑜𝑢𝑟𝑟𝑖𝑟, 𝑒𝑠𝑡-𝑐𝑒 𝑞𝑢𝑒 𝑙𝑒𝑠 𝑔𝑒𝑛𝑠 𝑣𝑖𝑣𝑒𝑛𝑡 𝑑𝑒𝑐𝑒𝑚𝑚𝑒𝑛𝑡 ? 𝐶𝑒𝑙𝑢𝑖 𝑞𝑢𝑖 𝑑𝑖𝑡 𝑉𝑜𝑡𝑒𝑧-𝑚𝑜𝑖 𝑒𝑡 𝑗𝑒 𝑣𝑎𝑖𝑠 𝑟𝑒𝑔𝑙𝑒𝑟 𝑙𝑒 𝑝𝑟𝑜𝑏𝑙𝑒𝑚𝑒 𝑑𝑢 𝑐ℎ𝑜𝑚𝑎𝑔𝑒, 𝑖𝑙 𝑎 𝑚𝑒𝑛𝑡𝑖 𝑐𝑎𝑟 𝑜𝑛 𝑛𝑒 𝑟𝑒𝑔𝑙𝑒𝑟𝑎 𝑗𝑎𝑚𝑎𝑖𝑠 𝑡𝑜𝑡𝑎𝑙𝑒𝑚𝑒𝑛𝑡 𝑙𝑎 𝑞𝑢𝑒𝑠𝑡𝑖𝑜𝑛 𝑑𝑢 𝑐ℎ𝑜𝑚𝑎𝑔𝑒. 𝑀𝑎𝑖𝑠 𝑐𝑒𝑙𝑢𝑖 𝑞𝑢𝑖 𝑑𝑖𝑡 𝑉𝑜𝑡𝑒𝑧-𝑚𝑜𝑖 𝑗𝑒 𝑣𝑎𝑖𝑠 𝑐𝑟𝑒𝑒𝑟 𝑑𝑒𝑠 𝑒𝑚𝑝𝑙𝑜𝑖𝑠 𝑒𝑠𝑡 𝑟𝑒𝑎𝑙𝑖𝑠𝑡𝑒. 𝑂𝑛 𝑝𝑒𝑢𝑡 𝑐𝑟𝑒𝑒𝑟 𝑑𝑒𝑠 𝑒𝑚𝑝𝑙𝑜𝑖𝑠, 𝑚𝑎𝑖𝑠 𝑜𝑛 𝑝𝑒𝑢𝑡 𝑝𝑎𝑠 𝑟𝑒𝑔𝑙𝑒𝑟 𝑡𝑜𝑡𝑎𝑙𝑒𝑚𝑒𝑛𝑡 𝑙𝑒 𝑝𝑟𝑜𝑏𝑙𝑒𝑚𝑒 𝑑𝑢 𝑐ℎ𝑜𝑚𝑎𝑔𝑒. 𝑃𝑎𝑟𝑐𝑒 𝑞𝑢𝑒 𝑞𝑢𝑎𝑛𝑑 𝑞𝑢𝑒𝑙𝑞𝑢’𝑢𝑛 𝑡𝑟𝑎𝑣𝑎𝑖𝑙𝑙𝑒 à 𝑙𝑎 𝐹𝑜𝑛𝑐𝑡𝑖𝑜𝑛 𝑃𝑢𝑏𝑙𝑖𝑞𝑢𝑒 𝑒𝑡 𝑖𝑙 𝑦 𝑟𝑒𝑠𝑡𝑒 𝑝𝑒𝑛𝑑𝑎𝑛𝑡 30 𝑜𝑢 40 𝑎𝑛𝑠, 𝑏𝑒𝑎𝑢𝑐𝑜𝑢𝑝 𝑑’𝑒𝑛𝑓𝑎𝑛𝑡𝑠 𝑛𝑎𝑖𝑠𝑠𝑒𝑛𝑡 𝑝𝑒𝑛𝑑𝑎𝑛𝑡 𝑙𝑒 𝑡𝑒𝑚𝑝𝑠 𝑞𝑢’𝑖𝑙 𝑝𝑎𝑠𝑠𝑒 𝑎𝑢 𝑡𝑟𝑎𝑣𝑎𝑖𝑙 𝑎𝑣𝑎𝑛𝑡 𝑑𝑒 𝑓𝑎𝑖𝑟𝑒 𝑣𝑎𝑙𝑜𝑖𝑟 𝑠𝑒𝑠 𝑑𝑟𝑜𝑖𝑡𝑠 à 𝑙𝑎 𝑟𝑒𝑡𝑟𝑎𝑖𝑡𝑒. 𝐸𝑡 𝑐𝑒 𝑛𝑒 𝑠𝑜𝑛𝑡 𝑝𝑎𝑠 𝑡𝑜𝑢𝑠 𝑐𝑒𝑠 𝑒𝑛𝑓𝑎𝑛𝑡𝑠 𝑞𝑢𝑖 𝑣𝑜𝑛𝑡 𝑡𝑒 𝑟𝑒𝑚𝑝𝑙𝑎𝑐𝑒𝑟 𝑎𝑢 𝑝𝑜𝑠𝑡𝑒 𝑞𝑢𝑒 𝑡𝑢 𝑜𝑐𝑐𝑢𝑝𝑒𝑠. 𝐶’𝑒𝑠𝑡 𝑢𝑛 𝑠𝑒𝑢𝑙. “

« 𝗝’𝗔𝗜 𝗘𝗡𝗧𝗔𝗠𝗘 𝗟𝗘 𝗧𝗥𝗔𝗡𝗦𝗙𝗘𝗥𝗧 𝗗𝗘 𝗟𝗔 𝗖𝗔𝗣𝗜𝗧𝗔𝗟𝗘 𝗦𝗔𝗡𝗦 𝗖𝗥𝗘𝗗𝗜𝗧. »

Le Président Laurent Gbagbo s’est enfin intéressé à la question du transfert de la capitale à Yamoussoukro dont les travaux étaient très avancés et que le pouvoir actuel a abandonné sans raison.

” 𝐿𝑎 𝐿𝑜𝑖 𝑠𝑢𝑟 𝑙𝑒 𝑡𝑟𝑎𝑛𝑠𝑓𝑒𝑟𝑡 𝑑𝑒 𝑙𝑎 𝑐𝑎𝑝𝑖𝑡𝑎𝑙𝑒 à 𝑌𝑎𝑚𝑜𝑢𝑠𝑠𝑜𝑢𝑘𝑟𝑜 𝑎 𝑒́𝑡𝑒́ 𝑣𝑜𝑡𝑒́𝑒 𝑒𝑛 1982 𝑠𝑜𝑢𝑠 𝑙𝑒 𝑃𝑟𝑒́𝑠𝑖𝑑𝑒𝑛𝑡 𝐻𝑜𝑢𝑝ℎ𝑜𝑢𝑒𝑡-𝐵𝑜𝑖𝑔𝑛𝑦. 𝐶’𝑒́𝑡𝑎𝑖𝑡 𝑢𝑛𝑒 𝑙𝑜𝑖 𝑗𝑢𝑠𝑡𝑒, 𝑚𝑒̂𝑚𝑒 𝑠𝑖 𝑗𝑒 𝑙’𝑎𝑣𝑎𝑖𝑠 𝑐𝑟𝑖𝑡𝑖𝑞𝑢𝑒́ 𝑒𝑛 𝑠𝑜𝑛 𝑡𝑒𝑚𝑝𝑠 𝑝𝑎𝑟𝑐𝑒 𝑞𝑢𝑒 𝑌𝑎𝑚𝑜𝑢𝑠𝑠𝑜𝑢𝑘𝑟𝑜 𝑒𝑠𝑡 𝑙𝑎 𝑣𝑖𝑙𝑙𝑒 𝑛𝑎𝑡𝑎𝑙𝑒 𝑑’𝐻𝑜𝑢𝑝ℎ𝑜𝑢𝑒𝑡. 𝐸𝑡 𝑑𝑜𝑛𝑐 𝑞𝑢𝑎𝑛𝑑 𝑗’𝑎𝑖 𝑒́𝑡𝑒́ 𝑒́𝑙𝑢 𝑃𝑟𝑒́𝑠𝑖𝑑𝑒𝑛𝑡 𝑑𝑒 𝑙𝑎 𝑅𝑒́𝑝𝑢𝑏𝑙𝑖𝑞𝑢𝑒, 𝑠𝑎𝑛𝑠 𝑐𝑟𝑒́𝑑𝑖𝑡, 𝑗’𝑎𝑖 𝑒𝑛𝑔𝑎𝑔𝑒́ 𝑙𝑒𝑠 𝑡𝑟𝑎𝑣𝑎𝑢𝑥 𝑑𝑢 𝑡𝑟𝑎𝑛𝑠𝑓𝑒𝑟𝑡 𝑑𝑒 𝑙𝑎 𝑐𝑎𝑝𝑖𝑡𝑎𝑙𝑒 𝑎̀ 𝑌𝑎𝑚𝑜𝑢𝑠𝑠𝑜𝑢𝑘𝑟𝑜. 𝐿𝑒 𝑃𝑎𝑙𝑎𝑖𝑠 𝑑𝑒 𝑙’𝑎𝑠𝑠𝑒𝑚𝑏𝑙𝑒́𝑒 𝑛𝑎𝑡𝑖𝑜𝑛𝑎𝑙𝑒 𝑑𝑒𝑣𝑟𝑎𝑖𝑡 𝑒̂𝑡𝑟𝑒 𝑙𝑖𝑣𝑟𝑒́ 𝑒𝑛 2012 𝑒𝑡 𝑙𝑒 𝑃𝑎𝑙𝑎𝑖𝑠 𝑃𝑟𝑒́𝑠𝑖𝑑𝑒𝑛𝑡𝑖𝑒𝑙 𝑞𝑢𝑒𝑙𝑞𝑢𝑒𝑠 𝑎𝑛𝑛𝑒́𝑒𝑠 𝑎𝑝𝑟𝑒̀𝑠. 𝐸𝑡 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝑝𝑒𝑟𝑚𝑒𝑡𝑡𝑟𝑒 𝑞𝑢𝑒 𝑙𝑒𝑠 𝑔𝑟𝑎𝑛𝑑𝑠 𝑠𝑒𝑟𝑣𝑖𝑐𝑒𝑠 𝑑𝑒 𝑙’𝑒́𝑡𝑎𝑡 𝑞𝑢𝑖 𝑑𝑒𝑣𝑎𝑖𝑒𝑛𝑡 𝑟𝑒𝑠𝑡𝑒𝑟 𝑎̀ 𝐴𝑏𝑖𝑑𝑗𝑎𝑛 𝑝𝑢𝑖𝑠𝑠𝑒𝑛𝑡 𝑟𝑎𝑝𝑖𝑑𝑒𝑚𝑒𝑛𝑡 𝑓𝑎𝑖𝑟𝑒 𝑝𝑎𝑟𝑣𝑒𝑛𝑖𝑟 𝑙𝑒𝑠 𝑟𝑒́𝑠𝑢𝑙𝑡𝑎𝑡𝑠 𝑑𝑒 𝑙𝑒𝑢𝑟𝑠 𝑝𝑟𝑒𝑠𝑡𝑎𝑡𝑖𝑜𝑛𝑠 𝑎𝑢𝑥 𝑀𝑖𝑛𝑖𝑠𝑡𝑒̀𝑟𝑒𝑠, 𝑗’𝑎𝑖 𝑝𝑟𝑜𝑙𝑜𝑛𝑔𝑒́ 𝑙’𝑎𝑢𝑡𝑜𝑟𝑜𝑢𝑡𝑒 𝑎̀ 𝑌𝑎𝑚𝑜𝑢𝑠𝑠𝑜𝑢𝑘𝑟𝑜. 𝐴𝑢𝑗𝑜𝑢𝑟𝑑’ℎ𝑢𝑖, 𝑡𝑜𝑢𝑠 𝑐𝑒𝑠 𝑡𝑟𝑎𝑣𝑎𝑢𝑥 𝑟𝑒́𝑎𝑙𝑖𝑠𝑒́𝑠 𝑠𝑢𝑟 𝑓𝑜𝑛𝑑𝑠 𝑝𝑟𝑜𝑝𝑟𝑒𝑠 𝑜𝑛𝑡 𝑒́𝑡𝑒́ 𝑎𝑏𝑎𝑛𝑑𝑜𝑛𝑛𝑒́𝑠 𝑐𝑜𝑚𝑚𝑒 𝑠𝑖 𝑙𝑒 𝑝𝑟𝑜𝑏𝑙𝑒̀𝑚𝑒 𝑑𝑢 𝑛𝑜𝑛 𝑡𝑟𝑎𝑛𝑠𝑓𝑒𝑟𝑡 𝑑𝑒 𝑙𝑎 𝑐𝑎𝑝𝑖𝑡𝑎𝑙𝑒 𝑒́𝑡𝑎𝑖𝑒𝑛𝑡 𝑟𝑒́𝑠𝑜𝑙𝑢𝑠.” a regretté le Président Laurent Gbagbo.

La Ministre Odette Sauyet a remis les dons des populations au Président Laurent Gbagbo. Il s’agit d’un coq blanc, d’un pagne Kita, d’une somme d’argent et de deux pagnes pour sa compagne Nadiany Bamba.

Il est bon de repréciser qu’il s’agissait d’une rencontre familiale et non d’une activité du Parti des Peuples Africains-Côte d’Ivoire (PPA-CI). C’est pourquoi elle a eu lieu malgré les trois jours de mise en veilleuse des activités du Parti décrétée par le Président Laurent Gbagbo, suite au décès du Ministre Alphonse Douati, membre du Conseil Stratégique et Politique (CSP) du PPA-CI.

Sercom Ppaci
Les titres sont de la rédaction


Partager l'article