13 juillet 2024

Ovajab Media

Ovajab Media, le site 100% panafricain, tv, radio, presse écrite

Côte d’Ivoire : Elections locales dans le Cavally, Hubert Oulaye dénonce des fraudes massives et lance un appel à l’opposition

Partager l'article

Dans la région du Cavally, les résultats provisoires proclamés par la Commission électorale indépendante (CEI), sur les 30 régions dont les résultats sont disponibles, le RHDP vient en tête avec 25 régions, suivi du PDCI avec trois régions, l’alliance PDCI/PPA-CI, une région à l’instar des candidats indépendants. Le parti au pouvoir rafle aussi la mise au niveau des communes avec 123, les indépendant 41, le PDCI 22, l’alliance PDCI/PPA-CI 10, le PPA-CI, deux et l’URD, une commune.L’ancien ministre Hubert Oulaye, candidat de la coalition du Parti des peuples africains-Côte d’Ivoire (PPA-CI) et du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), aux régionales du 02 septembre, Hubert Oulaye, a appelé tous les partis politiques de l’opposition à exiger l’audit du fichier de la liste électorale ivoirienne, pour mettre un terme aux fraudes lors des élections. Il a fait cette proposition à l’opposition à exiger l’audit de la liste électorale du pays, lors d’une conférence de presse animée, lundi 04 septembre 2023 à Guiglo, pour contester les résultats des régionales dans le Cavally, et des municipales dans la commune de Guiglo, donnant vainqueurs les candidats RHDP, Anne Désirée Ouloto, au conseil régional, et Sévérin Benoît Baillet, à la mairie.Après sa défaite face à Désirée Anne Ouloto, Hubert Oulaye a dénoncé la fraude massive opérée lors du scrutin couplé non seulement à Guiglo, et dans le Cavally, mais aussi et surtout sur l’ensemble du territoire national, pour faire élire partout les candidats du parti au pouvoir, le Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP).«Il faut que pour les élections présidentielles à venir, l’ensemble de l’opposition obtienne du gouvernement ivoirien, qui résiste depuis plusieurs années à cette revendication, de procéder à un audit de la liste électorale», a martelé le conférencier, arguant qu’il le faut parce que «la population électorale ivoirienne a été totalement modifiée», a-t-il déclaré.Selon le président exécutif du PPA-CI, il faut avant d’aller aux élections présidentielles de 2025, que tous les partis politiques, tous les observateurs de la société civile procèdent à la modification et au nettoyage du fichier de la liste électorale de la Côte d’Ivoire.

Essoh Aka


Partager l'article