30 septembre 2022

Ovajab Media

Ovajab Media, le site 100% panafricain, tv, radio, presse écrite

Côte d’Ivoire : En visite à Songon-Agban, voici ce qui préoccupe Laurent Gbagbo

Partager l'article

L’ex-Président ivoirien, Laurent Gbagbo, président du Parti des peuples africains Côte d’Ivoire (Ppa-Ci) a été célébré, samedi à Songon-Agban par le peuple Tchaman (Ebrié) au cours d’une cérémonie d’hommage dite “Tapis rouge pour Gbagbo”.

Cette cérémonie intervient après 10 ans d’absence de Laurent Gbagbo du pays, suite à sa détention par la Cour pénale internationale (CPI).

Le président du Comité d’organisation de cette cérémonie, Joseph Aboua Koffi, a exprimé la joie du peuple Atchan Laurent Gbagbo, un fils à part entière du pays Atchan, ayant rang de Dougbo-Djehou, avec les droits et devoirs attachés à ce statut, depuis le 6 décembre 2004, lors de son intégration et investiture, à Abidjan-Adjamé.

Laurent Gbagbo a salué le peuple Atchan pour son attachement à sa personne. Il a saisi l’occasion pour partager avec ses hôtes, l’une de leurs souffrances, à savoir celle d’avoir été spolié de leurs terres pour cause d’urbanisation.

« C’est pourquoi je demande au PPA-CI de faire un colloque sur le développement de la ville d’Abidjan pour que si une autre ville se développe, on évite les abus qui ont eu lieu à Abidjan, on évite les abus », a proposé Laurent Gbagbo.

« Battons-nous, continuons à nous battre pour ça. Déjà en 30 ans, le sort des Ebriés était scellé. Quand nous sommes arrivés à l’indépendance en 1960, ça faisait 30 ans que les blancs s’étaient installés à Abidjan et le sort des Ebriés était scellé. C’est ça qui me préoccupe au lieu des discours politiciens. Quelque fois, je vois des choses que les autres ne voient pas. C’est ça mon drame et ma difficulté. Je réfléchis à des choses auxquelles les autres ne réfléchissent pas », a conclu Laurent Gbagbo.

LKD


Partager l'article