14 juin 2024

Ovajab Media

Ovajab Media, le site 100% panafricain, tv, radio, presse écrite

Côte d’Ivoire : Face aux dérives de l’opposition, Abdul Awassa et des jeunes s’érigent désormais en protecteur du 6 «nous sommes les protecteurs du 6, donc du pouvoir de Ouattara»

Partager l'article

Pour eux, ils sont désormais en protecteurs absolus du pourvoir du chef de l’Etat Alassane Ouattara. Awassa Abdul et ses camarades de l’alliance de la jeunesse ivoirienne, un mouvement proche du RHDP, affirment désormais que l’opposition ivoirienne les auront sur leur chemin quant il s’agira de défendre les positions du Parti Présidentielle.

Lors d’une rencontre politique qu’elle a animée le dimanche dernier à Koumassi, l’ancienne députée Marie Odette Lorougnon réagissant à la visite à son domicile privée d’Awassa Abdul et des jeunes proches du Parti présidentiel, Marie Odette Lorougnon n’a pas manqué de traiter ces derniers de «miliciens» qui sont venus la menacer.

« Eux, ils ont monsieur Ouattara comme fétiche et nous avons Gbagbo comme notre fétiche. Ils ne peuvent pas nous imposer Ouattara par la violence. Nous devons dénoncer, les Ivoiriens sont en prison depuis 2011. Toutes ces menaces que je reçois, c’est pour leur leader qu’ils le font, donc on peut soutenir son leader.

Pourquoi, on doit menacer Marie Odette Lorougnon, pourquoi, on doit lui envoyer une guerre à son domicile ? Je vais continuer à dénoncer. C’est pour ça, on doit me trouver dans ma maison pour me menacer ? Envoyer une milice pour me menacer ? Quel jour le RDR va être responsables ? La Côte d’Ivoire est notre bien commun », martelait Marie Odette Lorougnon lors de sa rencontre politique.

Quelques jours après cette autre sortie de Marie Odette Lorougnon qui avait traité des soldats ivoiriens illégalement détenus au Mali de « mercenaires » et le chef de l’Etat ivoirien de « pleureur aux oreilles de la France », Awassa Abdul, président de l’alliance de la jeunesse ivoirienne (AJI), mouvement proche du Parti au pouvoir a réagi.

Devant la presse ce jeudi 23 mars 2023 dans la commune huppée de Cocody, celui qui se définit comme le protecteur du 6 qui ne deviendra jamais 9 a situé le cadre de leur visite au domicile de Marie Odette Lorougnon.

«L’opposition estime que le 6 deviendra 9. Le 6, c’est le pouvoir et le 9 évidemment que c’est l’opposition et comme nous défendons les institutions de la République, notre rôle, c’est de protéger le pouvoir, désormais, nous sommes les protecteurs du 6. Pour revenir à notre visite au domicile de Marie Odette Lorougnon, nous avions pris un rendez-vous et c’est sur la base de ce rendez-vous pris, la veille que nous sommes allés chez cette dame.

Cette déclaration devant son domicile que nous assumons totalement était pour nous, l’occasion de lancer un message non seulement à Marie Odette Lorougnon pour ses propos indignes à l’endroit des institutions de la République, mais également à toute l’opposition ivoirienne.», a déclaré Awassa Abdul.

Pour le président de l’AJI, grâce au leadership du président de la République, SEM Alassane Ouattara, la Côte d’Ivoire a renoué aujourd’hui avec la Paix. Pour défendre les acquis des actions de paix et de développement posées par le chef de l’Etat, Awassa Abdul et ses camarades s’érigent désormais en protecteurs du 6.

« Le rayonnement de la Côte d’Ivoire, dans la sous-région et dans le monde n’est plus à prouver au lendemain de cette triste période de 2010-2011.

Alors, nous en tant que jeunes, protecteurs du pouvoir du chef de l’État Alassane Ouattara, de facto protecteurs du 6, nous n’allons jamais accepter que ces opposants, sans visions et formatés par un logiciel du passé, puissent par leurs discours de haine raviver les tensions encore dans ce pays. Nous disons trop, c’est trop.

En tant que gardien du 6, nous jeunes ivoiriens, nous allons lutter pour que le 6 ne devienne pas un 9, comme souhaité certains opposants adeptes du «match retour», a déclaré Awassa Abdul.

Enfin, Awassa Abdul a fait savoir qu’il a porté une plainte contre Marie Odette Lorougnon.

«Nous sommes engagés à être des gardiens de la préservation du pouvoir d’Etat de notre fétiche Alassane Ouattara et personne ne pourra nous en vouloir pour cela.

Les propos tenus par dame Lorougnon le week-end dernier lors d’une rencontre politique à Koumassi, nous traitant de «milice envoyée pour la menacer et d’envoyer une guerre à son domicile» sont d’une extrême gravité que nous avons décidé de porter plainte contre cette dernière pour qu’elle apporte les preuves de ses dires. La Côte d’Ivoire n’a pas besoin des opposants de cette trempe qui sont adeptes des discours de haine.

En définitive, en tant que protecteur du 6 et du pouvoir de notre fétiche SEM Alassane Ouattara, président de la République, nous disons que tous ceux qui s’attaqueront aux institutions de la République de Côte d’Ivoire et du pouvoir d’État, nous trouveront sur leur chemin, parce que nous sommes les gardiens de ce pouvoir et le 6 ne deviendra jamais 9, tant que nous serons vivants.», a-t-il conclu.

Patrice Vako


Partager l'article