14 juin 2024

Ovajab Media

Ovajab Media, le site 100% panafricain, tv, radio, presse écrite

Côte d’Ivoire, fraude au Bepc: un membre d’un réseau de fraudeurs dans les filés de la police

Partager l'article

La Plateforme de la Lutte contre la Cybercriminalité (PLCC) a arrêté un membre actif d’un réseau de fraudeurs via WhatsApp à l’examen du BEPC 2023.La PLCC a interpellé le nommé YZD un membre très actif d’un grand réseau de fraudeurs. Il a été conduit devant le Procureur pour interrogatoire. Cette interpellation fait suite à une enquête minutieuse menée par les enquêteurs de la PLCC, en collaboration avec le Laboratoire de Criminalistique Numérique (LCN).Selon les informations fournies par la Plateforme de la Lutte contre la Cybercriminalité, plusieurs signalements avaient été reçus concernant l’existence de ce réseau de fraudeurs. Grâce aux efforts conjoints de la PLCC et du LCN, YZD a été identifié et appréhendé par la police. Pendant des interrogatoires, YZD a coopéré et a révélé une partie du mode opératoire utilisé par les membres de ce réseau, qui comprenait des candidats à l’examen du BEPC.Dans une stratégie bien élaborée par la police , YZD jouait un rôle clé en se rendant dans des cybercafés et d’autres établissements pour recruter des candidats intéressés. Il leur expliquait qu’ils devaient dissimuler leur téléphone portable dans la salle d’examen afin de pouvoir lui envoyer les images des sujets via un groupe WhatsApp. Ensuite, ses complices entraient en scène, chargés de résoudre les épreuves et de les partager dans le groupe WhatsApp.Le fraudeur a avoué avoir reçu la somme de 50 000 francs CFA d’une candidate et 10 000 francs CFA d’une autre. Il est accusé de fraude et de complicité de fraude au moyen d’un système d’information. Les enquêteurs poursuivent leurs investigations pour appréhender les autres membres de ce réseau.Depuis sa nomination au ministère de l’Éducation Nationale et de l’Alphabétisation, Mariatou Koné a fait de la lutte contre la fraude en milieu scolaire l’une de ses priorités.

Éden Charly


Partager l'article