23 mai 2024

Ovajab Media

Ovajab Media, le site 100% panafricain, tv, radio, presse écrite

Côte d’Ivoire / Immobilier : Reçu en audience par le président de la CNPC-CI, Yamoussa Coulibaly appelle les promoteurs immobiliers à l’union

Partager l'article

Le patron de Challenge Immobilier International (CHIM INTER) a été reçu en audience par le président de la Chambre Nationale des Promoteurs et Constructeurs Agréés de Côte d’Ivoire (CNPC-CI), le jeudi 2 mai 2024, à Abidjan. Cette rencontre qui fait suite à sa nomination au poste de vice-président de cette faîtière a été l’occasion pour lui et son hôte d’échanger sur les questions cruciales du secteur de l’immobilier.

Au dires de Yamoussa Coulibaly, que plusieurs cadres de son entreprise accompagnaient, il s’agissait pour lui de témoigner sa reconnaissance au président Siriki Sangaré pour les efforts qu’il mène pour l’avènement d’un secteur du foncier et de l’immobilier résilient en Côte d’Ivoire. “Nous voulons dire merci au président Sangaré pour le travail qu’il mène depuis des années pour le logement efficient dans notre pays. Nous sommes venus mettre notre entreprise à sa disposition pour œuvrer à ses côtés et apporter notre contribution au travail qu’il fait déjà”, a-t-il affirmé d’emblée.

En outre, il a pris l’engagement d’être à la hauteur de la nouvelle mission que vient de lui confier le premier responsable de la CNPC-CI. “Ma nomination au poste de vice-président de notre Chambre est un honneur. Cela nous engage à persévérer dans ce que nous faisons déjà et à donner le meilleur de nous même à la Côte d’Ivoire”, a fait savoir M. Coulibaly.

Le Président directeur général de CHIM INTER a clos son intervention en exhortant ses pairs à l’union. “J’invite les membres de la Chambre Nationale des Promoteurs et Constructeurs Agréés de Côte d’Ivoire à l’union autour du président Sangaré. Il peut faire beaucoup d’efforts mais s’il n’a pas une équipe solide et confiante, le travail sera difficile pour lui. Faisons bloc autour du président pour que les ivoiriens connaissent le meilleur du foncier et de l’immobilier”, a-t-il conclu.

Siriki Sangaré, le président de la CNPC-CI, a lui, aussi, souligné l’importance de l’unité pour que les opérateurs du secteur de l’immobilier puissent relever le défi de la réduction du déficit de logements en Côte d’Ivoire. “C’est dans ce sens que les membres et les partenaires de la chambre se sont mis ensemble pour avoir la possibilité de converger vers un business modèle qui va permettre à chacun de faire des économies d’échelle. Quand on est seul face à un fournisseur, ce n’est pas aussi facile que quand on est nombreux face lui. Cela permet de discuter au mieux les coûts, de faire des économies d’échelle”, a-t-il expliqué.

Par ailleurs, le président Sangaré a salué les réformes entreprises par le Ministère de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme (MCLU) pour rendre le secteur plus dynamique. “L’élément le plus bloquant est la sécurisation du foncier, la réduction des délais d’obtention des titres de propriété. Le ministère a pris des mesures et on sent que ça commence à aller. Le Système intégré de gestion du foncier urbain (SIGFU) a été mis en place, tout comme la signature électronique. Ils vont accélérer le processus d’obtention du titre de propriété qu’on appelle l’ACD”, s’est-il réjoui avant de féliciter son hôte pour sa détermination à œuvrer pour que chaque ivoirien ait un toit. “Je salue mon frère, le Président directeur général de CHIM INTER, Yamoussa Coulibaly, qui exerce de façon brillante dans le domaine de la promotion immobilière et de l’aménagement foncier. Il contribue à réduire le déficit de logements en Côte d’Ivoire. Il a plusieurs programmes à Abidjan et à l’intérieur du pays. Il est même représenté à l’extérieur pour se rapprocher de la diaspora. Notamment, à Dubaï, Londres.”

La CNPC-CI est la faîtière regroupant les professionnels du secteur de l’immobilier en terre d’éburnie. Ses principaux objectifs sont la réduction du déficit de logements qui se chiffre à environ 800 mille unités et l’enrayement des logements anarchiques.

CHIM INTER adresse cette vision, de fort belle manière, avec ses programmes immobiliers à travers le pays. Notamment, à Abidjan, Jacqueville, Yamoussoukro, Bouaké, Korhogo, Daloa, Kouto… Le plus récent est l’aménagement de plus de 1500 hectares de terrain à Azaguié M’bromé, dans le cadre du développement du Grand Abidjan. Ce nouveau pôle urbain permettra de doter les populations d’infrastructures telles que des écoles, des hôpitaux, des marchés…

Stéphane Beti

Ovajabmedia.com


Partager l'article