28 septembre 2022

Ovajab Media

Ovajab Media, le site 100% panafricain, tv, radio, presse écrite

Côte d’Ivoire / Infrastructures routières : Pour Jean Bonin Kouadio, “Ouattara est de la trempe des grands bâtisseurs”

Partager l'article

Dans une nouvelle contribution, Jean Bonin Kouadio traite de la fierté que devrait ressentir tout Ivoirien au regard du travail effectué pour la fluidité routière et la facilitation du déplacement de la population abidjanaise. Symbole de ce sentiment de fierté, le 4è pont qui relie le Plateau à Yopougon. Ci-dessous sa contribution:

Tu peux ne pas aimer le pouvoir Ouattara pour diverses raisons. C’est normal. Si Jésus lui-même n’a pas fait l’unanimité sur terre ce n’est pas lui qui le fera.


Mais s’il y a une chose que tu ne pourras lui dénier c’est qu’il est de la trempe des grands bâtisseurs, comme l’était FHB. C’est un fait indiscutable, sauf mauvaise foi. De toute façon, tôt ou tard Ouattara et le RHDP passeront, comme le PDCI et le FPI on eux aussi eu leur temps. Mais ses réalisations lui survivront. Il faut donc se réjouir que ces infrastructures qui auraient dû être réalisées depuis une trentaine d’années le soient maintenant.


Pour ma part, j’ai beaucoup travaillé sur de grands projets d’infrastructure en Côte d’Ivoire et cela me permet de savoir qu’il ne sont pas facile de les mettre en œuvre, tant du point de vu financier et technique qu’environnemental. Je n’en veux donc pas aux prédécesseurs de Ouattara de n’avoir pu les réaliser.


Le 4eme pont permettra d’accroitre la mobilité à d’Abidjan et donnera une alternative aux usagers de l’autoroute entre Yopougon, Attécoubé et Adjamé. Sa mise en œuvre se traduira par la construction d’une voie express reliant les communes de Yopougon, Attécoubé et Adjamé sur une longueur totale de 7,2 km.
De façon spécifique, seront construits :
– une chaussée 2×3 voies, du côté de Yopougon sur une longueur de 4,025 km,
– trois échangeurs sur les voies principales franchies par le projet à Yopougon,
– une plateforme de péage sur une longueur de 0,850 km à Attécoubé,
– un pont sur la Baie du Banco d’une longueur de 1.4 km,
– trois échangeurs ou bretelles à la traversée du boulevard de la paix.
– un viaduc sur la baie du Banco d’une longueur de 0,794 km,
– un échangeur ou bretelle à la traversée du boulevard de la paix,
– une chaussée 2×2 voies entre la fin de l’échangeur de Boribana et l’Indénié sur une longueur de 0,875 km,
– une trémie (tunnel) sur le boulevard Nandjui Abrogoua,
– un aménagement du TPC (20 m) qui constituera une réservation pour le projet de transport urbain d’Abidjan (TUA2).
Le projet est financé par la Banque africaine de développement (BAD) et l’Etat de Côte d’Ivoire. Il est réalisé par l’entreprise CSCEC China state construction engineering corporation.

SK


Partager l'article