14 juin 2024

Ovajab Media

Ovajab Media, le site 100% panafricain, tv, radio, presse écrite

Côte d’Ivoire : Jamais déclarés à l’état civil, plusieurs enfants de Man reçoivent leurs premiers extraits de naissance

Partager l'article

Ils n’avaient jamais été déclarés à l’état civil depuis leur naissance. Plus de 90 enfants ont reçu leurs premiers extraits de naissance.La cérémonie s’est faite le vendredi 21 juillet dernier et était à l’initiative de l’Organisation non gouvernementale Likoleh Côte d’Ivoire.Ce sont des extraits d’acte de naissance qui ont été remis à 90 enfants qui ont été identifié en début d’année comme n’ayant jamais été déclaré à l’état civil à Gouekangouiné dans la sous-préfecture de Bogouiné dans le département de Man. Tiémoko Bih a saisi l’occasion pour inviter les parents à déclarer leurs enfants dans les services de l’état civil. « Lorsque votre enfant naît, le premier réflexe qui doit vous animer avant même de choisir le nom de votre enfant, c’est de penser à déclarer votre enfant à l’état civil. C’est ce qui confère une réelle et légale existence à votre enfant. C’est ce document qui montre aux yeux de la loi et de l’Etat que votre enfant existe et peut suivre un cursus scolaire normal. Alors déclarez vos enfants à l’Etat civil avant qu’ils n’aient trois mois. Surtout dès la naissance. C’est gratuit avant les trois premiers mois », a déclaré Tiémoko Bih. « Nous avons fait un plaidoyer auprès de la fondation OSIWA pour obtenir les fonds. En plus nous avons mené des démarches à Abidjan à la Direction du contrôle de l’état civil sis au ministère de la justice. Cela a eu un coût en termes de transport et d’hébergement pour les missions. Ensuite nous sommes allés au tribunal pour les démarches judiciaires pour obtenir les expéditions qui ont permis à la sous-préfecture de faire les enregistrements dans le registre de l’état civil et les sous-préfets et les maires ont établi les extraits sur lesquels des timbres d’Etat sont apposés et ce n’est pas gratuit. Prenez bien soin de ces documents. Faites des photocopies et gardez-les en lieu sûr », a fait savoir pour sa part le premier responsable de la fondation OSIWA.Enfin, rappelons que cette opération de distribution d’extrait d’acte de naissance va s’étendre sur une période de 2 semaines afin de permettre à chaque bénéficiaire de rentrer en possession de ce précieux document.

Essoh Aka


Partager l'article