14 juin 2024

Ovajab Media

Ovajab Media, le site 100% panafricain, tv, radio, presse écrite

Côte d’Ivoire: La Ministre Mariatou Koné met les syndicats en mission pour une école apaisée

Partager l'article

Le ” dialogue direct ” entre les partenaires sociaux initié par la ministre Mariatou Koné depuis sa prise de fonction en 2021, se poursuit toujours pour l’amélioration de la qualité de l’école ivoirienne.

Ce lundi 16 Octobre au Centre National de Matériels Scientifiques (CNMS), elle était face aux représentants syndicaux et les personnels d’encadrement. Objectif: poursuivre et renforcer le cadre de concertation pour un environnement sain et apaisé ainsi que la credibilisation des diplômes ivoiriens à l’extérieur.

Pour ce faire , Elle a demandé à ses hôtes du jour d’œuvrer à maintenir le climat scolaire toujours apaisé :” Je tenais à vous féliciter pour votre engagement dans ce sens. C’est grâce à cette école apaisée que nous respectons le quatum horaire, que nous arrivons à tenir l’année scolaire dans le temps.” Les a t-elle félicités avant de les exhorter à maintenir le cap:” Continuez donc à vous impliquer. À faire de votre mieux pour ne pas que le cadre scolaire ne soit plus perturbé par les violences et les perturbations de cours.”

Une préoccupation bien comprise des responsables syndicaux. Pour Jérôme Ourizalé, cela cadre bien avec leurs aspirations ” C’est tout ce que nous souhaitons : Prendre une part très active dans l’amélioration de notre système éducatif. Cela ,nous le savons, ne peut se faire que dans un dialogue permanent avec la tutelle. Exactement comme l’a initié madame la ministre.”

Outre la question du climat scolaire, plusieurs autres sujets ont été abordés par les deux parties. Ce sont entre autres, la bonne collaboration entre les directions centrales et les partenaires sociaux, , le profil de carrière, les questions d’ordre financier, et celle relative à l’usage des manuels scolaires. Sur ce dernier point, elle a précisé que les manuels scolaires n’ont pas été changés depuis 2012 contrairement aux rumeurs qui courent. C’est pourquoi , elle a sensibilisé les uns et les autres sur le respect strict des consignes du gouvernement en évitant de se fourvoyer avec des éditeurs dans le but de faire utiliser des manuels autres que ceux recommandés par le Ministère.

À l’issue de ces échanges qualifiés de francs, les deux parties ont convenu de se revoir dans de brefs délais. Pour le bonheur des enfants de Côte d’Ivoire..

Secrom


Partager l'article