15 juillet 2024

Ovajab Media

Ovajab Media, le site 100% panafricain, tv, radio, presse écrite

Côte d’Ivoire / Le président Laurent Gbagbo devant ses parents à Mama : «Il fallait simplement écarter un adversaire gênant»

Partager l'article

Dans le cadre de sa visite à Mama, son village natal, le président Laurent Gbagbo s’est adressé aujourd’hui, lundi 28 juin à ses parents. Il est revenu un peu sur les motifs de sa détention .

Face à ses parents, le président Laurent Gbagbo a expliqué qu’au début, il avait un peu peur parce qu’il pensait que ses gens ont fait des choses qu’ils lui avaient cachés. Ce qui expliquerait son extradition jusqu’à la Haye.

Par ailleurs, à un moment donné, le président Laurent Gbagbo s’est dit que c’était de la pure plaisanterie et qu’il fallait juste l’éloigner de la scène politique ivoirienne. << Pour moi c’était des amusements ce qui se passait à la Haye car il n y avait rien de sérieux. Il fallait simplement écarter un adversaire gênant >>, a-t-il fait savoir.

À en croire le président Laurent Gbagbo, les blancs même ont su qu’il n’était pas un criminel, alors, il fallait plaider. << Vous pouvez m’accuser de beaucoup de choses mais je ne suis pas un criminel. Les juges même ont demandé à nos avocats de plaider puisque les témoins de l’accusation nous ont blanchi. Nos avocats ont plaidé le juge Cuno Tarfuser a jugé que le dossier de l’accusation a été très très faible et 2 sur 3 des juges ont décidé de nous acquitter et de nous libérer mais Bensouda a décidé de faire appel >>, a-t-il rappelé. Avant d’ajouter : << Après notre libération j’étais dans un hôtel et Blé dans un autre. Un jour un ministre belge m’envoie un document pour me dire que je faisais de la politique puisque j’avais reçu le président du PDCI et une délégation de son parti dirigée par Guikahué alors que je ne devais pas le faire. Je lui ai répondu que c’est à cause de la politique que vous m’avez envoyé ici et c’est la politique qui va me sortir d’ici. L’appel du procureur était une affaire de honte >>, ajoute-t-il.

Pour rappel, le président Laurent Gbagbo a ses parents qu’il est là et qu’il se porte bien. Il a ensuite invité tous les cadres du Goh à l’union.

SK


Partager l'article