23 mai 2024

Ovajab Media

Ovajab Media, le site 100% panafricain, tv, radio, presse écrite

Côte d’Ivoire : Le virus de la peste porcine découvert

Partager l'article

La découverte du virus de la peste porcine africaine à Bouaflé et à Songon, selon le communiqué du Ministère des Ressources Animales et Halieutiques dont ovajabmedia.com a reçu copie ce lundi 13 mai 2024, est une situation préoccupante pour l’industrie porcine locale. La peste porcine africaine est une maladie hautement contagieuse qui peut causer des pertes massives chez les porcs domestiques et sauvages. Avec une mortalité pouvant atteindre 100% dans les élevages touchés, il est impératif de prendre des mesures drastiques pour limiter sa propagation.

Les autorités vétérinaires locales ont réagi de manière appropriée en menant des enquêtes pour identifier la cause des mortalités suspectes et en effectuant des prélèvements pour analyse. La confirmation de la présence du virus de la PPA dans les échantillons provenant de Bouaflé et de Songon souligne l’urgence d’agir rapidement pour contenir la maladie.

Les mesures sanitaires prises, telles que les arrêtés préfectoraux déclarant l’infection à Songon et Bouaflé, sont essentielles pour empêcher la propagation de la PPA. Il est crucial de respecter ces mesures et de mettre en œuvre des protocoles stricts pour contrôler et éliminer la maladie dans ces zones touchées.

Il est recommandé de rester vigilant, de suivre les directives des autorités sanitaires et de collaborer étroitement avec les vétérinaires pour prévenir la propagation de la peste porcine africaine. Une action rapide et coordonnée est essentielle pour protéger la santé des porcs et l’industrie porcine dans la région.

Il faut rappeler que cette maladie est apparue pour la première fois en 1996 où elle a entraîné la mortalité de plus de 100 000 porcs et couté plus de 1,8 milliard de FCFA à l’État ivoirien. En outre, entre 2015 et 2023, notre pays a connu 5 épizooties qui ont coûté 9,2 milliards à la filière porcine en termes de pertes économiques directes. Elle constitue la principale contrainte au développement de la filière porcine ivoirienne.

Séverin Konan

Ovajabmedia.com


Partager l'article