14 juin 2024

Ovajab Media

Ovajab Media, le site 100% panafricain, tv, radio, presse écrite

Côte d’Ivoire : L’Etat ivoirien prend le contrôle du premier gisement de COLTAN

Partager l'article

La prise de contrôle par l’État ivoirien du premier gisement de COLTAN, un minerai essentiel pour l’industrie technologique, marque un tournant majeur dans le paysage minier de la Côte d’Ivoire. Cette décision stratégique, réalisée en collaboration avec une entreprise chinoise, soulève des questions sur les implications économiques et politiques de cette alliance.

Le COLTAN, composé de colombite et de tantalite, est une ressource précieuse utilisée dans la fabrication d’équipements électroniques tels que les smartphones, les ordinateurs et les tablettes. Sa demande croissante sur le marché mondial en fait un enjeu majeur pour les pays producteurs, les entreprises technologiques et les investisseurs internationaux.

En s’associant avec une entreprise chinoise, l’État ivoirien cherche à maximiser les retombées économiques de l’exploitation de ce gisement tout en bénéficiant de l’expertise et des ressources technologiques de son partenaire. Cette coopération pourrait ouvrir de nouvelles opportunités de développement pour le secteur minier ivoirien et renforcer les liens commerciaux entre la Côte d’Ivoire et la Chine.

Cependant, cette alliance suscite également des inquiétudes quant à la souveraineté nationale, la transparence des transactions et l’impact environnemental de l’exploitation minière. Il est crucial que toutes les parties prenantes, y compris les communautés locales et les organisations de la société civile, soient impliquées dans le processus afin de garantir une gestion responsable des ressources naturelles et des retombées équitables pour tous.

En conclusion, la prise de contrôle du gisement de COLTAN par l’État ivoirien en partenariat avec une firme chinoise représente un enjeu stratégique majeur pour l’économie et la politique du pays. Il est primordial de mener une réflexion approfondie sur les implications de cette décision afin de promouvoir un développement durable et équitable pour la Côte d’Ivoire et ses citoyens.

Séverin Konan

Ovajabmedia.com


Partager l'article