14 juin 2024

Ovajab Media

Ovajab Media, le site 100% panafricain, tv, radio, presse écrite

Côte d’Ivoire: Tensions entre le maire de Port-Bouët et le gouverneur d’Abidjan après un déguerpissement à l’Abattoir

Partager l'article

La commune de Port-Bouët, à Abidjan, est le théâtre d’un conflit opposant son député-maire, Emmou Sylvestre, au gouverneur du District Autonome d’Abidjan, Ibrahim Cissé Bacongo. La source de cette tension est l’opération de déguerpissement et d’assainissement menée dans le quartier de l’Abattoir.

Cette initiative, lancée le 3 juin 2024 par le District Autonome d’Abidjan, s’inscrit dans le cadre du programme de lutte contre le désordre urbain. Selon les autorités, elle vise à améliorer les conditions de vie et l’hygiène des habitants de la région.

Mais le député-maire de Port-Bouët affirme n’avoir pas été informé au préalable de cette opération. Dans un communiqué, Emmou Sylvestre a exprimé sa “profonde compassion” et sa “solidarité aux populations surprises” par cette mesure de déguerpissement.

Le maire a rappelé qu’un Cadre permanent de concertation des treize maires d’Abidjan avec le Gouvernorat du District d’Abidjan avait été mis en place. Selon lui, les édiles locaux devraient être “convenablement associés” à toute opération dans leurs communes respectives.

De son côté, le District Autonome d’Abidjan affirme que cette intervention a été précédée d’une campagne de sensibilisation intense, permettant d’informer et de préparer les populations de l’Abattoir. Au total, 595 foyers ont été identifiés comme étant concernés par cette mesure.

Emmou Sylvestre s’est toutefois réservé le droit de mettre en place un Comité de crise afin d’apporter des solutions rapides aux populations victimes de ce déguerpissement. Une situation qui témoigne des tensions persistantes entre les autorités locales et le gouvernorat d’Abidjan.

Séverin Konan

Ovajabmedia.com


Partager l'article