27 septembre 2022

Ovajab Media

Ovajab Media, le site 100% panafricain, tv, radio, presse écrite

Côte d’Ivoire : <>, un apprenti Gbaka écope de 6 mois de prison et une amende de 200000

Partager l'article

L’affaire s’est déroulée entre Bonikro et Songon. Un jour, une jeune dame nommée Anne-Marie, a emprunté un gbaka. En cours de route, l’apprenti-gbaka fait ses encaissements. La jeune dame lui donne un billet de 2000 francs, patientant d’avoir sa monnaie.

En effet, la destination de Anne-Marie etait Songon. Mais Au niveau du kilomètre 17, le chauffeur demande à ses passagers de descendre pour continuer leur voyage avec un autre véhicule.

Alors, les passagers se mettent à prononcer des imprécations à l’endroit des tenants du gbaka en vue d’exprimer leur mécontentement. La dispute devenant intenable la jeune dame et les autres passagers sont descendus pour réclamer leur monnaie à l’apprenti-gbaka

Cependant, assiégé par ses clients, la réclamation de Anne-Marie vire au vinaigre. Elle se fait violenter par l’apprenti-gbaka, lequel est arrêté par des jeunes gens et conduit au commissariat où sa passagère porte plainte contre lui pour coups et blessures.

Ensuite, Sanogo l’apprenti-gbaka, est téléporté à la MACA. Quatre jours après, il comparait devant le juge d’Abidjan en se défendant : << Il y avait des passagers devant moi. Tout le monde réclamait sa monnaie. Je n’ai pas volontairement donné un coup de poing à la plaignante. Elle était derrière moi. J’ai fait un mouvement avec le bras et ça l’a frappée sans que je n’aie fait exprès >>, a-t-il expliqué.

Pourtant, Anne-Marie, à la barre, dit le contraire de ces affirmations du prévenu. Elle soutient que l’apprenti l’a regardée droit dans les yeux pour lui asséner un violent coup à la suite duquel elle s’est retrouvée avec une ITT de 14 jours.

Rendant son verdict, le juge condamne Sanogo à 6 mois de prison, 200.000 francs à payer à la plaignante comme amende pour ses préjudices subies dont sa tablette qui s’est brisée le jour de l’altercation ainsi que la couverture de ses frais médicaux.

SK


Partager l'article