15 juillet 2024

Ovajab Media

Ovajab Media, le site 100% panafricain, tv, radio, presse écrite

Décrispation / Bédié reçoit Gbagbo : Ouattara dégèle sa relation avec Marcel Amon Tanoh en attendant Soro

Partager l'article

Après son “pardon” solennel exprimé à l’endroit du Président Alassane Ouattara, Marcel Amon Tanoh a franchi un pas de plus avec la rencontre qu’il a eue avec Alassane Ouattara dans le plus grand secret le 5 juillet 2021 selon africaintelligence.fr qui rapporte la rencontre .

“Le président ivoirien Alassane Ouattara a reçu dans la plus grande discrétion l’ancien ministre des affaires étrangères ivoirien, Marcel Amon Tanoh, le 5 juillet” indique le confrère.

Marcel Amon Tanoh est revenu sur son discours du 10 octobre 2020 lors du meeting de l’opposition au stade Félix Houphouët-Boigny.

« Je pense notamment aux propos que j’ai tenus le 10 octobre 2020, au stade Félix Houphouët-Boigny, envers le Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA. Voter pour un Président, c’est lui confier notre pays à gérer” avait-t-il fait savoir.

“Dire qu’il nous le rende, n’est qu’une manière d’exprimer une divergence sur certains aspects de la gestion des affaires publiques, mais en aucun cas de suggérer qu’il n’est pas ivoirien, comme il me revient que beaucoup de mes compatriotes l’auraient compris” a-t-il tenu à clarifier.

<< Néanmoins, le fond ne justifiait pas la forme, or la forme l’emporte sur le fond. J’ai conscience d’avoir profondément heurté le Chef de l’Etat, à qui je tiens à présenter publiquement mes sincères excuses, et à exprimer mes regrets aux ivoiriens >>, a expliqué le dimanche 24 janvier 2021 sur sa page Facebook Marcel Amon Tanoh, dont la candidature à l’élection présidentielle n’a pas été retenue.

Au moment où Laurent Gbagbo et Henri Konan Bédié sabrent le champagne des retrouvailles à Daoukro, Alassane Ouattara fait tomber les barrières et reçoit des ex-proches comme Marcel Amon Tanoh, un fidèle parmi les fidèles qui l’avait lâché pour rejoindre la troupe du Conseil national pour la transition (CNT) et lancé la désobéissance civile en octobre 2020 contre le 3è mandat controversé d’Alassane Ouattara.

Rappelons qu’Alain Lobognon, proche de Guillaume Soro a décidé à sa sortie de prison de dégeler les rapports entre les deux hommes.

SK et Africaintelligence.fr


Partager l'article