14 juin 2024

Ovajab Media

Ovajab Media, le site 100% panafricain, tv, radio, presse écrite

Distribution de la vitamine A et Azithromycine aux enfants / Le second passage de la campagne 2023 débute ce 24 novembre

Partager l'article

Les troubles nutritionnels et la mortalité infantile se présentent comme des problématiques majeures de santé en Côte d’Ivoire.

C’est pourquoi, depuis des années, de nombreux efforts sont entrepris par les décideurs.

Ainsi, en vue de maintenir et renforcer les efforts accomplis, le ministère de Santé, de l’hygiène publique et de la Couverture maladie universelle à travers le Programme national de nutrition (PNN) organise avec l’appui de ses partenaires, les 2èmes Journées d’intensification des Activités de Nutrition (JIAN) du 24 au 27 novembre 2023.

Ces journées seront principalement axées sur la Supplémentation en Vitamine A (SVA) des enfants de 6 à 59 mois dans 40 districts sanitaires non concernés par la routine intégrée à la distribution d’Azithromycine aux enfants de 1 à 11 mois dans 7 districts sanitaires.

L’annonce a été faite lors d’un briefing, le jeudi 16 novembre à l’Institut national d’hygiène publique (INHP) de Treichville.
Ohouo Ulrich, chargé de communication du PNN a confié que ce second passage a pour cible environ 2.353.955 enfants.

A l’en croire, cette initiative vise à pérenniser les acquis du passé et surtout a pour but de respecter les directives en matière de supplémentation en vitamine A des enfants de 6 à 59 mois dans 40 districts sanitaires hors routine et celles de la distribution d’Azithromycine pour les enfants de 1 à 11 mois, dans 7 districts sanitaires . « Pour l’année 2023, la campagne autonome de distribution d’Azithromycine sera intégrée à la plateforme de supplémentation en vitamines A et déparasitant dans 7 districts sanitaires. A savoir Biankouma, Man, Danané, Toulepleu, Bloléquin, Duékoué et Bangolo », a-t-il confié.

Ohouo Ulrich a levé un coin de voile sur l’objectif de ce second passage : « L’objectif général du second passage de la distribution communautaire de la vitamine A couplée à l’administration de l’Azithromycine est de contribuer à la réduction de la mortalité juvénile dans les 40 districts sanitaires hors routine ».

Pour le succès de cette campagne, le chargé de communication du PNN souhaite que les populations en comprennent le bienfondé.

« Il est donc important que les populations soient sensibilisées sur les bienfaits de la vitamine A et du déparasitage ainsi que de l’Azithromycine et d’assurer une supervision et un monitorage de qualité », a-t-il indiqué tout en comptant sur une franche collaboration des parents et des chefs des communautés.

Faut-il le souligner, la vitamine A est une substance essentielle dont le corps humain a besoin en petite quantité pour sa croissance et son fonctionnement.

Elle n’est pas produite par le corps humain. Elle doit être obligatoirement apportée à l’organisme par l’alimentation et/ou la supplémentation.

Et pour la population cible est des enfants âgés de 6 à 59 mois estimés à 2. 353.955 pour la supplémentation en vitamine A.

BS


Partager l'article