8 février 2023

Ovajab Media

Ovajab Media, le site 100% panafricain, tv, radio, presse écrite

Droits des personnes handicapées / La CAPH-CI renforce les capacités de 30 leaders d’association

Partager l'article

Dans le cadre de son projet financé par le FCIL, la CAPHCI a organisé du vendredi 13 au samedi 14 janvier 2033, un atelier de renforcement de capacités de 30 leaders locaux d’organisations de personnes en situation de handicap sur leurs droits.

Cet atelier de formation qui avait pour le thème : ”Droits des personnes handicapées, le plaidoyer constructif, les méthodes de communications et le leadership’’ rentre, selon Koné Yacouba, PCA de la CAPH-CI dans le cadre du renforcement à la participation des personnes handicapées à la gouvernance locale et à pour objectif de renforcer leurs capacités en termes de plaidoyer constructif, de communication, de droit et de leadership.

«Cet atelier participe à la formation des leaders locaux pour qu’ils soient aptes à participer à la gouvernance locale dans leurs différentes zones.

Nous voulons promouvoir à travers cette action une approche globale des besoins et des droits des personnes handicapées et encourager l’intégration de la composante “handicap” dans les politiques, stratégies de développement, projets, services et initiatives existants », a-t-il indiqué.
Poursuivant, il a exprimé sa satisfaction relativement à l’adhésion totale à ce projet.

A preuve est la participation des personnes handicapées et des leaders communautaires autour de la question de handicap.

Pour docteur Koné Adama, vice-président de la CAPH-CI, cet atelier de formation a permis de faire un état des lieux de la situation du handicap en Côte d’Ivoire, de ressortir les différentes problématiques, surtout retenir la problématique de la gouvernance inclusive.

«Nous disons que si la gouvernance locale est inclusive, elle pourra vraiment avoir un impact sur le développement. Parce que, là où on prend les décisions, on tient compte des personnes handicapées, dans la mise en œuvre des axes nous pensons qu’il aura moins de problèmes car, cela réduira certaines inégalités au niveau social », a-t-il fait savoir le vice-président de la CAPH-CI par ailleurs formateur de cet atelier.

Aussi, a-t-il ajouté qu’il était important ”d’armer” les différents leaders de structure pour mieux défendre les droits des personnes handicapées.

Il faut noter que pratiquement tous les présidents d’associations de personnes en situation de handicap d’Abidjan et certains de l’intérieur du pays étaient présents à cette activité.

Cet atelier, rappelons-le s’inscrit dans le cadre des activités du projet FCIL (mis en place dans 13 communes d’Abidjan plus les communes de Grand-Bassam et d’Abou) dont le thème est : “Renforcer la participation des personnes handicapées à la gouvernance locale par des ateliers de développement du leadership et une campagne de sensibilisation”.

BS


Partager l'article