25 septembre 2022

Ovajab Media

Ovajab Media, le site 100% panafricain, tv, radio, presse écrite

Éducation / Côte d’Ivoire : BTS, les enseignants du Supérieur Privé grognent.

Partager l'article

Déclaration du SGN du MODDEP-CI Relative au non-respect du paiement des prestations liées au BTS depuis trois (3) ans.

Depuis 2019, nous assistons à une négligence du Ministère de l’Enseignement Supérieur, dirigé par M. Adam Diawara et sa Direction de l’Orientation et des Examens (DOREX). Cela ne peut plus continuer, car ce n’est plus du goût des enseignants du supérieur privé

Les prestations liées à l’organisation du Brevet de Technicien Supérieur (BTS) avaient deux (02) dates de paiement à savoir l’une (01) dans le mois de Décembre ou Janvier et l’autre entre le mois d’Avril et celui de Juin. Aussi, les prestations étaient séparées et payées, tant bien que mal.

Malheureusement, force est de constater que, de 2019 à ce jour, bien que les frais d’examen pour les candidats au BTS aient été revus à la hausse et les soutenances payantes depuis un certain nombre d’années, les coûts des prestations ont littéralement chuté. Pourtant, le secrétariat et la délibération, jadis séparés, seront désormais jumelés et payés au coût réduit d’une seule prestation (le prix du secrétariat).

En conséquence, le mutisme des différents acteurs (syndicats et enseignants) a conforté le ministère et sa direction dans une position tellement aisée qu’ils se permettent des déviations dégradantes pour le corps enseignant, qui mérite indubitablement respect et considération.

En effet, les prestations liées à l’organisation du BTS, de 2019 à 2021, souffrent d’une volonté manifeste de refus de paiement du Ministre et de sa suite. Comment comprendre que, pour une activité pré-financée par les droits d’examen des candidats, payé bien longtemps avant les échéances orales et écrites puisse connaître une lenteur, pis, un refus de paiement ? Pour corroborer le tout, la tutelle, viens ruser avec les enseignants en brandissant, sans aucun scrupule, la carte des comptes bancaires courants. C’est humiliant et décevant de sa part, vu que des Rélevés d’identification Bancaires (RIB) ont été déposés depuis 2019, et renouvelés en 2020 puis déposés deux (02) fois en 2021. Tout cela, sans jamais de précision sur le type de compte retenu pour la paie. Pourquoi donc est-ce qu’à quelques jours du paiement que surgit cette nouvelle carte de façon unilatérale ? Le Ministre qui se croit le plus rusé ne pouvait-il pas attendre le paiement des échéances à venir pour déposer cette condition qui met à nue la Nième fois son refus de payer ?

Face à ce triste constat qui infantilise le corps enseignant , je demande au nom de tous les syndicats frères et au nom du Mouvement Défense des Droits des Enseignants du Privé de Côte d’Ivoire (MODDEP-CI), au Ministre Diawara de prendre toutes les dispositions idoines pour procéder au paiement sans condition et sans délai de tous les acteurs des activités liées au BTS, de 2019 à 2021.

Camarades enseignants, chers syndicats frères du supérieur privé, le syndicat Solidarité du supérieur public, l’heure n’est plus à la division mais plutôt à l’union et à la solidarité pour mener des actions communes d’envergure aux fins d’améliorer nos conditions. Je sollicite le soutien et l’appui de Solidarité avec qui nous programmons une rencontre très prochaine pour une collaboration solide et efficace pour des gagner les combats à venir.

                         

Kouia Oulou , Secrétaire Général National du MODDEP-CI.

Ovajabmedia.com

Sercom Moddep-ci


Partager l'article