14 juin 2024

Ovajab Media

Ovajab Media, le site 100% panafricain, tv, radio, presse écrite

En tournée de mobilisation à Agboville/Dosso Charles Rodel : « 𝗡𝗼𝘂𝘀 𝗱𝗲𝘃𝗼𝗻𝘀 𝗱𝗼𝗺𝗶𝗻𝗲𝗿 𝗹𝗮 𝗽𝗲𝘂𝗿, 𝗿𝗲𝗽𝗼𝘂𝘀𝘀𝗲𝗿 𝗻𝗼𝘀 𝗹𝗶𝗺𝗶𝘁𝗲𝘀 𝗲𝘁 𝗻𝗼𝘁𝗿𝗲 𝘃𝗶𝗰𝘁𝗼𝗶𝗿𝗲 𝘀𝗲𝗿𝗮 𝗺𝗮𝗻𝗶𝗳𝗲𝘀𝘁𝗲́𝗲 ».

Partager l'article

Depuis quelques temps, Dosso Charles Rodel, secrétaire général adjoint du PPA-CI en charge de la société civile est en tournée de mobilisation dans les différentes fédérations de son parti.

Le dimanche 2 juin 2024, il était dans la Fédération d’Agboville où il a échangé avec les militants des structures de base du PPA-CI en vue de mettre en place des stratégies pouvant permettre au parti de glaner au-delà de ses militants originels pour la victoire du président Laurent Gbagbo en 2025.

Ainsi, aux nombreux militants venus l’écouter, le ministre Dosso Charles Rodel a demandé de ne pas se laisser distraire par le faux débat portant sur la non-inscription du président Laurent Gbagbo sur la liste électorale.

« Le retrait du nom du 𝗽𝗿𝗲́𝘀𝗶𝗱𝗲𝗻𝘁 𝗟𝗮𝘂𝗿𝗲𝗻𝘁 𝗚𝗯𝗮𝗴𝗯𝗼 𝗱𝗲 𝗹𝗮 𝗹𝗶𝘀𝘁𝗲 é𝗹𝗲𝗰𝘁𝗼𝗿𝗮𝗹𝗲, 𝗲𝘀𝘁 𝗽𝗲𝘂 𝗱𝗲 𝗰𝗵𝗼𝘀𝗲 𝗾𝘂𝗲 𝗰𝗲 𝗾𝘂𝗶 𝗮 été déjà 𝗳𝗮𝗶𝘁 𝘀𝗮𝗻𝘀 𝘀𝘂𝗰𝗰è𝘀 𝗽𝗮𝗿 𝗢𝘂𝗮𝘁𝘁𝗮𝗿𝗮 𝗲𝘁 𝘀𝗲𝘀 𝘀𝗼𝘂𝘁𝗶𝗲𝗻𝘀 𝗼𝗰𝗰𝗶𝗱𝗲𝗻𝘁𝗮𝘂𝘅 𝗽𝗼𝘂𝗿 𝗰𝗼𝗻𝘁𝗿𝗮𝗿𝗶𝗲𝗿 𝗹𝗮 𝗱𝗲𝘀𝘁𝗶𝗻𝗲́𝗲 𝗱𝘂 𝗽𝗿𝗲́𝘀𝗶𝗱𝗲𝗻𝘁 𝗚𝗯𝗮𝗴𝗯𝗼.

C’est pourquoi nous démons 𝗖𝗲𝘁𝘁𝗲 𝗱𝗲́𝗰𝗶𝘀𝗶𝗼𝗻 𝗱𝗲 𝗷𝘂𝘀𝘁𝗶𝗰𝗲 𝗽𝗿𝗶𝘀𝗲 𝗮̀ 𝗹𝗮 𝘃𝗮𝘀-𝘃𝗶𝘁𝗲 𝗱𝗲 𝗳𝗮𝗰̧𝗼𝗻 𝗶𝗻𝗲́𝗹𝗲́𝗴𝗮𝗻𝘁𝗲 𝗲𝘀𝘁 𝗷𝘂𝘀𝘁𝗲 𝗹𝗮 𝗺𝗮𝗻𝗶𝗳𝗲𝘀𝘁𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗲𝘅𝘁𝗲́𝗿𝗶𝗲𝘂𝗿𝗲 𝗱𝗲 𝗰𝗲𝘁 𝗲́𝗰𝗵𝗲𝗰. 𝗖𝗮𝗿 𝗹𝗲𝘀 𝗯𝗼𝗺𝗯𝗲𝘀 𝗾𝘂𝗶 𝗼𝗻𝘁 𝗽𝗹𝘂 𝘀𝘂𝗿 𝘀𝗮 𝗿𝗲́𝘀𝗶𝗱𝗲𝗻𝗰𝗲 𝗮𝘃𝗮𝗶𝗲𝗻𝘁 𝘂𝗻𝗲 𝘃𝗶𝘀𝗲́𝗲 𝗮𝘀𝘀𝗮𝘀𝘀𝗶𝗻𝗲. 𝗛𝗲𝘂𝗿𝗲𝘂𝘀𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗾𝘂𝗲 𝗗𝗶𝗲𝘂 𝘆 𝗮 𝗺𝗶𝘀 𝗹𝗮 𝗺𝗮𝗶𝗻 𝗽𝗼𝘂𝗿 𝗹𝘂𝗶 𝗲́𝘃𝗶𝘁𝗲𝗿 𝗰𝗲𝘁𝘁𝗲 𝗺𝗼𝗿𝘁 𝗽𝗿𝗼𝗴𝗿𝗮𝗺𝗺𝗲́𝗲.

𝗗𝗲 𝗽𝗹𝘂𝘀, 𝗱𝗲́𝗽𝗼𝗿𝘁é à 𝗹𝗮 𝗖𝗣𝗜 𝗽𝗼𝘂𝗿 𝗲̂𝘁𝗿𝗲 𝗲́𝗹𝗼𝗶𝗴𝗻𝗲́ 𝗮̀ 𝗷𝗮𝗺𝗮𝗶𝘀 𝗱𝘂 𝗰𝗵𝗮𝗺𝗽 𝗽𝗼𝗹𝗶𝘁𝗶𝗾𝘂𝗲 𝗶𝘃𝗼𝗶𝗿𝗶𝗲𝗻, 𝗹𝗲 𝗽𝗿𝗲́𝘀𝗶𝗱𝗲𝗻𝘁 𝗟𝗮𝘂𝗿𝗲𝗻𝘁 𝗚𝗯𝗮𝗴𝗯𝗼 𝗲𝗻 𝗲𝘀𝘁 𝗿𝗲𝘃𝗲𝗻𝘂 𝘁𝗿𝗶𝗼𝗺𝗽𝗵𝗮𝗹𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁. 𝗘𝗻𝗰𝗼𝗿𝗲, 𝗽𝗮𝗿 𝗹𝗮 𝗴𝗿𝗮̂𝗰𝗲 𝗱𝗶𝘃𝗶𝗻𝗲 𝗾𝘂𝗶 𝗮 𝘁𝗿𝗮𝗻𝘀𝗳𝗼𝗿𝗺𝗲́ 𝗹𝗲𝘀 𝘁𝗲́𝗺𝗼𝗶𝗻𝘀 𝗮̀ 𝗰𝗵𝗮𝗿𝗴𝗲 𝗲𝗻 𝘁𝗲́𝗺𝗼𝗶𝗻𝘀 𝗮̀ 𝗱𝗲́𝗰𝗵𝗮𝗿𝗴𝗲 ».
Selon lui, face à tous ces échecs, Alassane Ouattara et son clan n’ont pas trouvé mieux que d’instrumentaliser la justice pour tenter de l’écarter de la course à l’élection présidentielle de 2025.

« 𝗘𝘁 𝗽𝗼𝘂𝗿𝘁𝗮𝗻𝘁, 𝗻𝘂𝗹 𝗻𝗲 𝗽𝗼𝘂𝗿𝗿𝗮 𝗲𝗺𝗽𝗲̂𝗰𝗵𝗲𝗿 𝗹𝗲 p𝗿𝗲é𝘀𝗶𝗱𝗲𝗻𝘁 𝗟𝗮𝘂𝗿𝗲𝗻𝘁 𝗚𝗯𝗮𝗴𝗯𝗼 𝗱𝗲 𝗿𝗲𝘃𝗲𝗻𝗶𝗿 𝘀’𝗮𝘀𝘀𝗲𝗼𝗶𝗿 𝘀𝘂𝗿 𝗹𝗲 𝘁𝗿𝗼̂𝗻𝗲 𝗶𝘃𝗼𝗶𝗿𝗶𝗲𝗻. 𝗖’𝗲𝘀𝘁 𝗱𝗶𝘃𝗶𝗻𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗮𝗰𝘁é 𝗲𝘁 𝗰𝗲𝗹𝗮 𝗻𝗲 𝗽𝗲𝘂𝘁 𝗾𝘂’𝗮𝗿𝗿𝗶𝘃𝗲𝗿. 𝗧𝗼𝘂𝘁 𝗲𝘀𝘁 𝗮𝗰𝗰𝗼𝗺𝗽𝗹𝗶 𝗽𝗼𝘂𝗿𝘃𝘂 𝗾𝘂’𝗼𝗻 𝗼𝘀𝗲 𝘂𝗻 𝘁𝗼𝘂𝘁 𝗽𝗲𝘁𝗶𝘁 𝗽𝗲𝘂. 𝗡𝗼𝘂𝘀 𝗱𝗲𝘃𝗼𝗻𝘀 𝗱𝗼𝗺𝗶𝗻𝗲𝗿 𝗹𝗮 𝗽𝗲𝘂𝗿, 𝗿𝗲𝗽𝗼𝘂𝘀𝘀𝗲𝗿 𝗻𝗼𝘀 𝗹𝗶𝗺𝗶𝘁𝗲𝘀 𝗲𝘁 𝗻𝗼𝘁𝗿𝗲 𝘃𝗶𝗰𝘁𝗼𝗶𝗿𝗲 𝘀𝗲𝗿𝗮 𝗺𝗮𝗻𝗶𝗳𝗲𝘀𝘁𝗲́𝗲. 𝗜𝗹𝘀 𝗻𝗲 𝗱𝗼𝗶𝘃𝗲𝗻𝘁 𝗽𝗹𝘂𝘀 𝗰𝗼𝗻𝘁𝗶𝗻𝘂𝗲𝗿 𝗱’𝗮𝘀𝘀𝗲𝗼𝗶𝗿 𝗹𝗲𝘂𝗿 𝗱𝗼𝗺𝗶𝗻𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 𝘀𝘂𝗿 𝗹𝗲 𝗽𝗲𝘂𝗽𝗹𝗲 𝗶𝘃𝗼𝗶𝗿𝗶𝗲𝗻 𝗽𝗮𝗿 𝗹𝗮 𝗽𝗲𝘂𝗿 𝗾𝘂’𝗶𝗹𝘀 𝗼𝗻𝘁 𝘀𝗲𝗺𝗲́𝗲 𝗲𝗻 𝗻𝗼𝘂𝘀 𝗽𝗮𝗿 𝗹𝗮 𝘃𝗶𝗼𝗹𝗲𝗻𝗰𝗲 𝗶𝗻𝗼𝘂𝗶̈𝗲 𝗮̀ 𝗻𝗼𝘂𝘀 𝗶𝗺𝗽𝗼𝘀𝗲́𝗲. 𝗟𝗲𝘀 𝗰𝗵𝗼𝘀𝗲𝘀 𝗱𝗼𝗶𝘃𝗲𝗻𝘁 𝗰𝗵𝗮𝗻𝗴𝗲𝗿 », 𝗮-𝘁-𝗶𝗹 martelé.

Le ministre Charles Rodel Dosso a terminé en exhortant les militants à travailler d’arrache-pied de sorte à ramener à nous toute la société ivoirienne qui ploie sous la gouvernance liberticide de Ouattara. Une gouvernance où les gouvernants se gavent pendant que le peuple se meurt de faim dans l’indifférence.

Notons qu’afin 𝗱𝗲 𝗿𝗮𝘀𝘀𝗲𝗺𝗯𝗹𝗲𝗿 et mobiliser les Ivoiriens de différents bords 𝗽𝗼𝘂𝗿 𝗹𝗮 𝘃𝗶𝗰𝘁𝗼𝗶𝗿𝗲 𝗱𝘂 𝗽𝗿𝗲́𝘀𝗶𝗱𝗲𝗻𝘁 𝗚𝗯𝗮𝗴𝗯𝗼, 𝗶𝗹 𝗮 été 𝗺𝗶𝘀 𝗲𝗻 𝗽𝗹𝗮𝗰𝗲 𝘂𝗻𝗲 𝗰𝗼𝗺𝗺𝗶𝘀𝘀𝗶𝗼𝗻 𝗱𝗲 𝗺𝗼𝗯𝗶𝗹𝗶𝘀𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗰𝗼𝗺𝗺𝘂𝗻𝗮𝘂𝘁𝗮𝗶𝗿𝗲 𝗱𝗲 𝗽𝗿𝗼𝘅𝗶𝗺𝗶𝘁𝗲́.

Cette activité qui a été un succès grâce à 𝗠𝗲𝗻𝗲𝘆 𝗘𝗱𝗶 𝗠𝗶𝗰𝗵𝗲𝗹 𝗢𝗯𝗼𝗱𝗷𝗶, SG de la fédération d’Agboville, a été rehaussée par la présence distinguée du vice-président du parti, 𝗹𝗲 𝗴𝗼𝘂𝘃𝗲𝗿𝗻𝗲𝘂𝗿 𝗦𝗮𝗺 𝗘𝘁𝗶𝗮𝘀𝘀𝗲́ 𝗳𝗶𝗹𝘀 𝗱𝗲 𝗹𝗮 𝗿𝗲́𝗴𝗶𝗼𝗻.

A.K


Partager l'article