25 septembre 2022

Ovajab Media

Ovajab Media, le site 100% panafricain, tv, radio, presse écrite

Etats généraux de l’Education et de l’Alphabétisation / Mariatou Koné aux journalistes : ” Lorsque la nécessité presse, la presse devient nécessaire ”

Partager l'article

L’école ivoirienne va mal. Et ça, tout le monde le sait. Pour pallier cet état de fait, le professeur Mariatou Koné, ministre de l’Education nationale et de l’Alphabétisation en a tellement conscience qu’elle a organisé les Etats généraux de l’éducation et de l’alphabétisation. Ce forum qui prend en compte tous les Ivoiriens qui peuvent apporter leur pierre à l’édification d’un système éducatif efficient et compétitif est mis à contribution. C’est dans cette optique qu’elle a rencontré les acteurs de l’information à la Maison de la Presse d’ Abidjan-Plateau le jeudi 03 mars 2022. 

L’hôte du jour, la ministre  de l’Éducation nationale et de l’Alphabétisation a salué la presse de rester le partenaire privilégié de son ministère dans toutes ses actions. « Lorsque la nécessité presse, la presse devient nécessaire », a-t-elle déclaré. Elle a, pour finir, reconnu l’apport de l’Unicef. Promettant que tout ce qui s’est dit au cours de ces travaux, sera pris en compte : « rien ne sera mis sous les tiroirs ».
 
Une autre intervention non moins importante est celle du commissaire général de ces assises nationales sur l’Éducation et l’Alphabétisation. Comme ses prédécesseurs, Francis Biney a reconnu qu’aucune rénovation ne peut se faire sans la presse. Émettent le vœu que les journalistes portent un regard critique à travers un document officiel qui sera remis au comité scientifique. 

Représentant le député-maire de la commune du Plateau, Jacques Ehouo Gabriel, Mme Henri Man, Conseillère municipale, s’est félicitée de ce qu’une telle cérémonie se passe dans sa commune. Souhaitant la bienvenue à la ministre et aux invités et que les travaux pour lesquels ces assises se tiennent connaissent un franc succès. 

L’assistance a eu ensuite droit à un film institutionnel sur l’éducation. C’est après cette séance de projection que le président de l’Union nationale des Journalistes de Côte d’Ivoire (Unjci), Jean-Claude Coulibaly, a livré son allocution. En reconnaissant les mérites de la ministre, qui a pris son bâton de pèlerin dès sa prise de fonction, face aux maux qui minent l’école ivoirienne, il a salué sa clairvoyance d’associer les journalistes à la recherche de solutions aux problèmes de l’éducation et de l’alphabétisation. 

Selon le président de l’Unjci, pour que l’avenir repose sur la jeunesse, il faut que cette jeune soit formée et en cela, les journalistes de Côte d’Ivoire accompagneront toujours cette initiation tel un sacré devoir.  

Quant à Marc Vincent, le représentant résidant de l’Unicef en Côte d’Ivoire, il a réitéré la volonté de son organisation de toujours accompagner le ministère de l’Education dans la recherche de l’excellence. 

Les Commissions, au nombre de sept (7), ont fait des propositions selon le thème à elles confiés, dans lesquelles les journalistes ont apporté leurs contributions. 

Al Mitra


Partager l'article