25 septembre 2022

Ovajab Media

Ovajab Media, le site 100% panafricain, tv, radio, presse écrite

JOURNÉE NATIONALE DE LA PAIX 2021 EN CÔTE D’IVOIRE : LA FIDHOP DEMANDE AUX IVOIRIENS DE S’APPROPRIER LE PROCESSUS DE RÉCONCILIATION.

Partager l'article

DÉCLARATION DE LA FIDHOP :

La FIDHOP, la Fondation Ivoirienne pour l’observation et la surveillance des Droits de l’Homme et de la vie politique, a pris part à la célébration de la 25ème Journée Nationale de la Paix, qui s’est tenue à Yamoussoukro, la Capitale de la République de Côte d’Ivoire, ce lundi 15 Novembre 2021.
En prélude à cette Journée, le Ministère de la Réconciliation et de la Cohésion nationale a organisé à la Fondation Félix Houphouët-Boigny pour la Recherche de la Paix, un Forum de haut niveau ayant réuni des Experts, des éminents Professeurs et spécialistes, ainsi que des Leaders de la Société civile, pour analyser le thème de cette Édition et faire des recommandations : « La Côte d’Ivoire face aux défis de la Cohésion nationale et de la Paix. »

LA CONTRIBUTION DU PRÉSIDENT DE LA FIDHOP :

A cette occasion, le Président-Fondateur de la FIDHOP, Dr BOGA Sako Gervais a été invité à prononcer une Communication au cours d’un panel portant sur le sous-thème : « De la Cohésion sociale à la Cohésion nationale. »
Dr BOGA a reconnu les efforts des dirigeants successifs du pays, qui tentent tant bien que mal, depuis le coup d’État de 1999, de faire face à l’épineuse question de la Réconciliation et de la Paix au sein de la Nation ivoirienne ; mais sans jamais y parvenir réellement. Ainsi, après le Forum de la Réconciliation qu’il organisa en 2001, l’ex-Président Laurent GBAGBO avait créé de 2005 à 2007 un Ministère de la Réconciliation et des Relations avec les Institutions de la République. A son tour, dès 2011, le Président Alassane OUATTARA a d’abord mis en place la CDVR, puis la CONARIV et enfin le Programme National de la Cohésion sociale ; avant de créer aujourd’hui, à l’issue de la présidentielle vivement contestée d’octobre 2020, le Ministère de la Réconciliation et de la Cohésion nationale.
Cependant, selon le Président de la FIDHOP, si toutes ces initiatives n’aboutissent pas et que les crises graves se succèdent jusqu’à ce jour en Côte d’Ivoire, notamment à l’occasion des élections nationales, c’est certainement parce que les populations ne se sont jamais véritablement impliquées dans le processus de la Réconciliation, pourtant vitale pour elles-mêmes.


D’où son Appel à l’endroit de tous et de chacun, pour que les Ivoiriennes et les Ivoiriens s’approprient désormais la question de la Réconciliation et la Paix dans leur pays !
Le Dimanche 14 Novembre, à la veille de l’apothéose de cette Journée de la Paix qu’a présidée le Premier Ministre Patrick ACHI au nom du Chef de l’Etat, rassemblés au sein de la Basilique Notre Dame de la Paix de Yamoussoukro pour une Messe spéciale, les participants aux festivités ont eu droit à un Sermon axé sur la nécessité de cultiver la Justice, et à deux grands Discours d’orientation et d’espoir pour une Côte d’Ivoire paisible, de la part de leurs Éminences l’Évêque de Yamoussoukro et de celui Présidant la Conférence des Évêques de Côte d’Ivoire, ainsi que du Nonce Apostolique qui a délivré le message de Sa Sainteté le PAPE FRANÇOIS.

LA FIDHOP SALUE LES EFFORTS DE LA CLASSE POLITIQUE :

C’est le lieu pour la FIDHOP et son Président de saluer les efforts – quoique insuffisants – des dirigeants actuels de la Côte d’Ivoire, ainsi que les tentatives des Leaders politiques, qui essaient de se retrouver et de se parler.
Ainsi, il convient de saluer de nouveau le retour en Côte d’Ivoire de l’ex-Président Laurent GBAGBO et de plusieurs de ses proches. Le Chef de l’État et le Gouvernement de M. Patrick ACHI devraient aussi permettre le retour des fils et filles du pays qui sont encore en exil, comme c’est le cas de M. Charles BLE GOUDE..


La FIDHOP observe que lors de son Congrès constitutif, le PPA-CI de M. GBAGBO a adressé une invitation au parti au pouvoir, le RHDP, qui a été représenté par son Directeur Exécutif, lequel y a prononcé un discours d’apaisement fort applaudi par les congressistes. C’est un geste à saluer !
La FIDHOP fait noter qu’à l’occasion de son récent Congrès extraordinaire, le FPI de M. Pascal AFFI N’GUESSAN a lui aussi invité le RHDP, qui a encore répondu présent, toujours en la personne de M. BICTOGO Adama. C’est aussi à saluer !
La FIDHOP a donc des raisons de fonder beaucoup d’espoir dans la promesse faite récemment aux Ivoiriens par le Premier Ministre ACHI, de la réouverture prochaine du Dialogue politique.
La FIDHOP souhaite vivement que la Société civile soit associée à ce Dialogue politique, ne serait-ce qu’en qualité d’observatrice, de sorte à dénoncer surtout celles et ceux qui entraveraient désormais la Réconciliation et la Paix en Côte d’Ivoire.

Fait à Yamoussoukro, le 15 Novembre 2021

Dr BOGA SAKO GERVAIS
PRÉSIDENT-FONDATEUR DE LA FIDHOP ET DE GRADDH-AFRIQUE


Partager l'article