21 juin 2024

Ovajab Media

Ovajab Media, le site 100% panafricain, tv, radio, presse écrite

La CAN 2023, un crescendo d’unité et de fierté Africaine à ciel ouvert

Partager l'article

Dans l’annonce retentissante que la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) éclairera le sol ivoirien, c’est comme si le continent entier avait répondu à l’appel de l’unité et de la célébration. Au-delà de l’excitation du football, la CAN est un phare illuminant l’Afrique, offrant à chaque Africain une invitation à l’unité et une tribune pour partager la richesse de leur héritage.

 

La CAN n’est pas seulement un événement pour la Côte d’Ivoire, mais une symphonie jouée par tous les fils et filles de l’Afrique. Dans les stades, les rues animées des villes hôtes deviennent des lieux de retrouvailles, unissant des nations qui partagent un passé commun et un avenir prometteur. Là, la CAN transcende le sport pour devenir une ode à l’identité africaine.

 

La promotion des villes accueillantes va bien au-delà de la simple exposition. C’est une exposition magistrale de la diversité africaine. Chaque ville devient un chapitre d’un livre ouvert, révélant des pages d’histoire, des traditions riches et une hospitalité chaleureuse. À travers la CAN, l’Afrique s’offre au monde dans toute sa splendeur, défiant les préjugés et établissant de nouveaux horizons.

 

Seuls les Africains peuvent authentiquement vanter leur continent, et la CAN est l’occasion par excellence. Dans l’effervescence des stades, dans les chants passionnés des supporters, l’Africain célèbre non seulement une victoire sportive mais une victoire collective. C’est un moment où la diversité devient une force, où la fierté nationale se fond dans la fierté continentale.

 

La déclaration résolue du président de la nouvelle convergence citoyenne (NCC), Thomas Noba, résonne comme un refrain puissant : “De toute façon, cette coupe restera en Afrique et c’est l’Africain qui gagne.” C’est une déclaration d’autonomie, un rappel que la CAN ne se limite pas au terrain de jeu, mais imprègne l’âme même de l’Afrique, laissant une empreinte indélébile.

 

En conclusion, la CAN n’est pas simplement un événement sportif ; elle est une toile sur laquelle l’histoire de l’Afrique est peinte avec des couleurs vibrantes. C’est une opportunité de se rassembler, de briser les barrières et de montrer au monde une facette de l’Afrique souvent méconnue. Que la CAN soit le catalyseur d’une nouvelle ère où l’Afrique écrit son propre récit, un but à la fois.

 

 

Essoh Aka


Partager l'article