14 juin 2024

Ovajab Media

Ovajab Media, le site 100% panafricain, tv, radio, presse écrite

La Côte d’Ivoire décroche un prêt de 1 milliard de dollars lors du premier sommet Afrique – Corée du Sud

Partager l'article

En marge du premier sommet Afrique – Corée du Sud qui se tient à Séoul du 4 au 5 juin, la Côte d’Ivoire a réussi à obtenir un prêt significatif de 1 milliard de dollars, soit 600 milliards FCFA, auprès du Fonds coréen de coopération pour le développement économique. La signature de la convention a eu lieu le 2 juin en présence de Cho Tae-Yul, ministre coréen des Affaires étrangères, et des ministres ivoiriens Adama Coulibaly et Kaba Nialé, respectivement en charge des Finances et du Budget, et de l’Économie, du Plan et du Développement.

Cet investissement financier permettra à la Côte d’Ivoire de mettre en œuvre divers projets de développement sur la période 2024-2028, selon une note du ministère ivoirien des Finances et du Budget publiée le 3 juin. Bien que les détails des projets n’aient pas été divulgués, cette enveloppe devrait contribuer de manière significative à la croissance économique du pays.

Lors d’un entretien à Séoul le 3 juin, le président ivoirien Alassane Ouattara et son homologue coréen, Yoon Suk-Yeol, ont souligné l’importance d’accroître les échanges commerciaux entre les deux pays. Ils ont également encouragé les secteurs privés ivoirien et coréen à établir des partenariats dans des domaines clés tels que la transformation des produits agricoles comme le cacao, l’anacarde et le caoutchouc naturel, ainsi que dans les secteurs de la transition digitale, de l’innovation et de l’industrie automobile.

Le sommet Afrique – Corée du Sud, qui s’ouvre demain, vise à renforcer les partenariats entre la Corée du Sud et les pays africains. Cet événement majeur marque les nouvelles ambitions de la Corée du Sud en Afrique et réunit une délégation de 48 pays africains, ainsi qu’une vingtaine de chefs d’État et de gouvernement. Il s’annonce comme une opportunité unique pour renforcer la coopération et les échanges entre les deux régions, ouvrant la voie à de nouvelles perspectives de développement et de croissance économique.

Séverin Konan

Ovajabmedia.com


Partager l'article