1 mars 2024

Ovajab Media

Ovajab Media, le site 100% panafricain, tv, radio, presse écrite

La Côte d’Ivoire s’engage à la COP28 de Dubaï pour la lutte climatique et la quête de financements

Partager l'article

La délégation ivoirienne, dirigée par le ministre de l’Environnement, du Développement durable et de la Transition écologique, Jacques Assahoré Konan, et son homologue des Eaux et Forêts, Laurent Tchagba, prend une part active à l’ouverture de la 28ème Conférence des Parties sur le climat (COP28) à Dubaï. L’objectif principal de cette participation est d’élaborer des solutions concrètes pour atténuer les impacts du réchauffement climatique en Côte d’Ivoire.

La Côte d’Ivoire, représentée par une délégation substantielle, affiche une détermination sans faille dans sa quête de financements pour la mise en œuvre de projets cruciaux visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre et à renforcer la résilience de sa population. Au cœur de ses préoccupations se trouvent la coopération Sud-Sud et Nord-Sud, le transfert de technologie et l’opérationnalisation du fonds sur les pertes et préjudices.

Le ministre de l’Environnement, Jacques Assahoré Konan, souligne l’importance cruciale de la COP28 dans la quête de solutions concrètes face aux défis climatiques auxquels la Côte d’Ivoire est confrontée. Il insiste sur la nécessité de mobiliser des financements substantiels pour mettre en place des projets d’envergure visant à atténuer les émissions de gaz à effet de serre et à renforcer la résilience des communautés ivoiriennes face aux changements climatiques.

La délégation ivoirienne met l’accent sur la nécessité de mobiliser des fonds pour concrétiser ses ambitions en matière de lutte contre le changement climatique. Les projets majeurs concernent la réduction des émissions de gaz à effet de serre et le renforcement de la résilience des populations vulnérables. La coopération Sud-Sud et Nord-Sud est également au cœur des discussions, soulignant l’importance de l’unité mondiale pour relever ces défis critiques.

La délégation ivoirienne met en avant trois points centraux de ses attentes à la COP28. Tout d’abord, la coopération Sud-Sud et Nord-Sud, soulignant la nécessité d’une collaboration internationale pour surmonter les obstacles climatiques. Ensuite, le transfert de technologie, considéré comme un élément crucial pour permettre aux nations en développement de mettre en œuvre des solutions innovantes. Enfin, l’opérationnalisation du fonds sur les pertes et préjudices, crucial pour soutenir les pays les plus vulnérables confrontés aux conséquences irréversibles du changement climatique.

La participation active de la Côte d’Ivoire à la COP28 témoigne de son engagement indéfectible envers la lutte mondiale contre le changement climatique. La quête de financements et les priorités stratégiques clairement définies mettent en lumière la détermination de la nation africaine à contribuer significativement à la construction d’un avenir plus résilient et durable pour tous. La communauté internationale observe avec attention les développements de la COP28, dans l’espoir de voir émerger des solutions concertées face à l’urgence climatique mondiale.

 

Essoh Aka


Partager l'article