25 septembre 2022

Ovajab Media

Ovajab Media, le site 100% panafricain, tv, radio, presse écrite

La vie chère en Côte d’Ivoire : La coalition des indignés lance un ultimatum au gouvernement

Partager l'article

Dans un communiqué publié ce mardi 5 juillet 2022, la coalition des indignés de Côte d’Ivoire dirigée par Samba David, lance un ultimatum d’une semaine au gouvernement pour « plafonner » les prix des denrées alimentaires et « prendre des mesures de subvention » de certaines taxes.

Ce communiqué fait suite à l’intervention du ministre du commerce sur les antennes de la radio diffusion télévision ivoirienne (RTI) en date du 4 mars.

« (…)Le 4 mars, au journal télévisé de 20 heures, sur la chaîne publique nationale RTI, Monsieur Souleymane Diarrassouba, Ministre Ivoirien du Commerce et de l’Industrie, a annoncé qu’une série de mesures dont le plafonnement des prix, allaient être mises en œuvre pour faire face à une inflation alimentaire galopante. Et, le constat est que jusqu’à ce jour, rien n’est fait. », déplore Samba David avant de faire cette mise en garde .

« Passé ce délai, nous, les consommateurs, allons nous donner tous les moyens institutionnel pour imposer des prix raisonnables a tous les commerçants »

Au moment où Samba David et ses collaborateurs déplorent cette situation de vie chère en côte d’ivoire , les prix des produits continuent d’augmenter à une vitesse vertigineuse.

Pour la coalition, le gouvernement a démissionné.
« (…)ces autres augmentations trouvent leur vrai justificatif dans une volonté politique du gouvernement de côte d’Ivoire, qui a démissionné de son rôle de régulateur des prix. Et cela nous laisse amèrement de constater que le gouvernement est submergé. Ce qui fait qu’aujourd’hui, chacun fait ce qu’il veut sur le marché.

Les commerçants se sentent libres de fixer les prix qu’ils veulent. D’où la différence de prix d’un magasin à un autre pour le même article et le même quartier. », Fait-elle remarquer.

A quoi allons-nous assister après l’épuisement de l’ultimatum de la coalition des indignés ?
Les jours à venir nous situeront.


Partager l'article