30 septembre 2022

Ovajab Media

Ovajab Media, le site 100% panafricain, tv, radio, presse écrite

MALI: 7ÈME SESSION L’ENSUP

Partager l'article

Le budget prévisionnel 2021 s’élève à 2 205 000 347 FCFA

Le Conseiller technique au ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Ousmane Guindo a présidé la cérémonie d’ouverture  de la 7ème  Session du Conseil d’Administration de l’ENSUP. C’était lejeudi 4 mars 2021, dans la salle de conférence de ladite structure, en présence du représentant du ministre de l’Enseignement Secondaire Augustin Poudiougou.

Au cours de cette présente session, les travaux ont porté sur : l’adoption du rapport d’activités 2019-2020 du directeur général. L’approbation du budget 2021 de l’ENSUP, parallèlement à sa mission de formation professionnelle initiale se propose de : améliorer la performance du Service de la Formation Continue ; soutenir les actions du centre FAODEL ; poursuivre les activités de la Revue « Les Cahiers de l’ENSUP » ; renforcer le cadre partenarial existant pour une plus grande visibilité des actions académiques et pédagogiques ; poursuivre l’élan de réhabilitation physique et d’équipement des structures amorcé afin de rendre agréable dans le cadre d’apprentissage.

Selon Ousmane Guindo, conseiller technique du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, l’ENSUP  a pour mission : « la formation initiale professionnelle et continue des professeurs de l’Enseignement Secondaire et de l’enseignement universitaire ; la formation post universitaire ; le perfectionnement ; la recherche pédagogique, scientifique et technologique ; la préparation aux concours de l’agrégation de l’Enseignement Secondaire ; le développement et la diffusion des connaissances et du savoir-faire. À l’en croire, le budget prévisionnel 2021 s’élève à 2 205 000 347 FCFA (deux milliards deux-cent cinq millions trois-cent quarante-sept mille francs) avec un apport autonome de 15%, soit 320 000 000 FCFA (trois cent vingt millions de francs).

Conformément à la loi n°2012-044 du 16 novembre 2012, l’ENSUP de Bamako est devenue un Etablissement Public à caractère Scientifique et Technologique et culturel (EPST) doté de la personnalité morale et de l’autonomie financière. Son organisation et les modalités de son fonctionnement sont régies par le Décret N°10-523/P-RM du 21 septembre 2010 a t-il mentionné.

Au tour du  directeur Général de l’ENSUP, Dr Douga Nassoko d’affirmer qu’en 2020,  par rapport à la dotation reçue de l’Etat, les exécutions ont été à hauteur de 93%, sous le budget autonome, et que l’établissement a eu à réalisé à  hauteur de 51%, avec la situation de la Covid-19 qui a affecté certaines de leurs activités, parce que la principale source de revenue à l’ENSUP est les frais d’inscription.

Il dira aussi que les activités qui seront menées en 2021 sont en confidence avec le contrat de performance existant entre le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, dont : « l’opérationnalisation de la Cellule Interne d’Assurance Qualité ; les Offres de formations ; et la redynamisation du Partenariat.

Toutefois, il a souligné que les petites difficultés auxquelles l’ENSUP est confronté sont : la vétusté des locaux, avant de souhaiter aux autorités la construction d’infrastructures dignes de ce nom à l’Université de Kabala.

Adama TRAORÉ 


Partager l'article