30 septembre 2022

Ovajab Media

Ovajab Media, le site 100% panafricain, tv, radio, presse écrite

MALI / ARCANE POLITIQUE : Le PRVM FASOKO se divise en deux.

Partager l'article

Ce samedi 27 février 2021, les responsables, militants sympathisants du parti pour la restauration des valeurs du Mali ( PRVM Fasoko) étaient au CICB pour un congrès extraordinaire. En absence des m mères du bureau dirigé par Mamadou Oumar Sidibé, les congressistes ont élu Samaba Coulibaly. 

Décidément le le PRVM FASOKO est entrain de vivre l’un des moments les plus cruciaux de sa survie. Le parti a aujourd’hui deux présidents. Car à en croire les congressistes dudit parti qui ce sont réunis le samedi dernier, c’est désormais le cas. Crée en 2013, le PRVM FASOKO qui commençait à s’implanter dans de nombreuses régions du Mali va désormais renaître de ses cendres. 

Le bureau du congrès extraordinaire du 26 décembre 2029 est désormais dissout. C’est la décision finale qui a été prise depuis le début de cette rencontre. En effet lors de ce congrès extraordinaire le nouveau bureau est composé de 111 membres et présidé par Samba Coulibaly. Après son élection, le nouveau président du PRVM FASOKO a remercié tous les candidats et les délégués et militants. À l’en croire, ce mandat est placé sur le signe de la paix, la réconciliation et le respect des textes du parti. « Cette confiance placée en ce bureau. Vous serez les sentinelles pour veiller à la réussite des misssions. Nous sommes sous vos ordres. Nous ne pourrons atteindre les objectifs sans le travail et l’entraide. Ce parti a besoin de paix. Beaucoup nous ont quitté. Et nous allons multiplier les initiatives pour les faire revenir. Durant ce mandat allons nous allons donner la priorité à la formation des jeunes et des femmes. Nous remercions l’ancien bureau pour ces efforts. Nous réitérons notre soutien aux autorités de la transition.

Quant au Dr Abdoul Karim Goïta, il y’a 80% des sections qui sont représentées. Hors, dans les textes du partis, il est écrit que s’il y’a violation du statut règlement, les 2/3 des sections peuvent convier le parti à un congrès extraordinaire. À l’en croire, le précédent congrès du parti a été bafoué par le directoire.« Ils ont essayé de de diviser les sections en donnant la priorité à une minorité. Il n’y a pas de problème au sein du PRVM Fasoko sauf ceux qui ne veulent pas l’émergence du parti. Le congrès extraordinaire qui s’est tenu le 26 décembre a violé le statut et règlement du parti. Nous sommes là pour faire respecter les textes du parti. ut a-t-il déclaré 

Et au président de la commission d’organisation d’affirmer que ce congrès demeure la seule porte d’émancipation du PRVM Fasoko.

Adama TRAORÉ


Partager l'article