27 septembre 2022

Ovajab Media

Ovajab Media, le site 100% panafricain, tv, radio, presse écrite

Mali : Des plaintes déposées contre l’Uemoa

Partager l'article

Décidément la tension entre les autorités maliennes et l’Union économique et monétaires ouest-africain (Uemoa) ne tombe pas. Ce lundi 21 février 2022, alors que le Mali est toujours sous embargo de la Cedeao et sanctions économiques de l’Uemoa, un collectif d’avocats, mandaté par le Mali, vient de saisir la Cour de Justice l’Uemoa avec deux recours contre les sanctions prises par l’organisation monétaire sous-régionale.

C’est une véritable démonstration de force qui se joue actuellement entre le Mali et l’Uemoa. Le gouvernement malien qui, au début, à travers le ministre de l’Economie et des Finances, avait affirmé son mécontentement à la décision prise par l’Uemoa.

Ainsi ce lundi, à travers un communiqué rendu public, il est mentionné qu’à la demande du gouvernement de la République du Mali, un collectif de six (6) Avocats maliens conduits par Me Moustapha S. M. Cissé, Avocat au Barreau du Mali et Bâtonnier de l’Ordre des Avocats du Mali, a saisi la Cour de Justice de l’Uemoa de deux (2) recours contre les décisions issues de la Conférence des Chefs d’Etats et de gouvernement de l’Uemoa, en date du 09 janvier 2022, portant sanctions contre l’Etat du Mali.

Selon le communiqué, le premier recours tend à obtenir de la Cour de Justice de l’Uemoa, l’annulation des décisions sus visées. sise à Ouagadougou au Burkina Faso. Le deuxième recours tend à demander la suspension de l’exécution des sanctions, eu égard aux effets gravement préjudiciables à l’Etat du Mali, aux populations maliennes et africaines vivant au Mali.

Les deux recours ont d’ores et déjà été formellement enregistrés au greffe de la Cour de Justice de l’Uemoa le 15 février 2022. Tous évoquent l’illégalité absolue des sanctions au regard des textes et objectifs de l’Uzmoa.

Faut-il souligner que selon les derniers chiffres fournis par la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Bceao), le gouvernement malien devrait s’acquitter de 17 milliards de francs Cfa le 21 février ; 41,8 milliards de francs Cfa le 28 février et 15,4 milliards de francs Cfa, le 19 mars 2022.

Adama Traoré


Partager l'article