25 septembre 2022

Ovajab Media

Ovajab Media, le site 100% panafricain, tv, radio, presse écrite

MALI : La junte va t-elle échapper aux sanctions ?

Partager l'article

L’ancien président Nigérian Goodluck Jonathan n’a donc pu trouver de compromis avec les nouvelles autorités maliennes. Car le vice-président le Colonel Assimi Goïta est resté catégorique. Il a forcé l’ancien président de la transition à la démission. Et est le nouvel homme fort du pays. De la France en passant par la CEDEAO chacun menace de sanctions.
Mais la junte semble trouver sa porte de sortie. Car après la rencontre de l’actuel président du pays le Colonel Assimi Goïta avec les partis politiques il s’est trouvé un allié de taille afin de faire barrage à la France et la CEDEAO. En effet nul n’est sans savoir que le célèbre M5 qui est le mouvement de contestation qui a secoué l’ancien d’IBK reste une alternative. Et d’ores et déjà, ce sont eux qui pourraient freiner la France et la CEDEAO sur d’éventuelles sanctions. Car l’ancien vice-président Assimi Goïta vient de convier la primature au M5. En ces termes .
« Nous n’avons pas d’autre choix. Soit nous acceptons de travailler ensemble… nous acceptons de se donner la main pour sauver notre pays. Ou on se fait des guerres clandestines et nous allons tous échouer… Ce n’est pas une question d’individus, du vice-président de la transition, de partis politiques ou de la société civile. Aujourd’hui, nous avons besoin de cette coalition. Soit on se réunit ensemble, en oubliant ce qui s’est passé. » a déclaré Colonel Assimi GOITA lors de la rencontre avec la classe politique à Koulouba cet après-midi.
Et déjà, lors de la conférence de presse du M5, il a été dit que c’est Dr Choguel Kokala Maiga qui a été choisi. En s’alliant avec le M5-RFP, les militaires veulent coûte que coûte éviter toute contestation interne. Ainsi la France et la CEDEAO ne verront d’accompagner le processus en cours.
Adama TRAORÉ


Partager l'article