27 septembre 2022

Ovajab Media

Ovajab Media, le site 100% panafricain, tv, radio, presse écrite

Mali : Le Mali demarre son recensement numérique

Partager l'article

Le Directeur Général de l’Institut National de la Statistique (INSTAT), Dr Arouna SOUGANE, non Directeur national du Bureau Central du Recensement (BCR) a conduit, le lundi 09 mai 2022, une visite de terrain dans quelques centres de formation des Agents Recenseurs engagés pour le Dénombrement du RGPH5. ll était accompagne par d’autres responsables de forgane en charge du Cinquième Recensement Général de la Population et de l’Habitat (RGPH5).

La délégation s’est rendue à la Bibliothèque nationale, sous la conduite du Conseiller aux Affaires Economiques et Financières du gouverneur du District de Bamako, Monsieur Yaya WAIGALO, ainsi qu’au Palais de la Culture, sous la conduite du Directeur Général de I’INSTAT. La stratégie consiste ås’imprégner des conditions d’organisation de la formation des Agents recenseurs et prodiguer les conseils utiles auxdits Agents en vue de la bonne organisation du dénombrement du RGPH5.

Cette session de formation qui se déroule du 05 au 25 mai 2022 sur toute l’étendue du territoire national vise à outiller les Agents Recenseurs des connaissances théoriques et pratiques nécessaires pour mener à bien les opérations de collecte des données sur le terrain.
Selon Dr Arouna SOUGANE, le RGPH est l’opération civile qui mobilise le plus de ressources humaines et materielles au meme moment. Pour preuve, cette phase du Dénombrement général va mobiliser plus de 30 000 personnes sur l’ensemble du territoire national. Ces Agents sont regroupés par Pôles de formation installés dans les Chefs-lieux de régions certains et de communes du pays. Ils sont encadrés par 866 Contrôleurs (595 Contrôleurs TIC et 271 Contrõleurs PAPI).

A Bamako, ils sont au nombre 5 248 Agents répartis dans une dizaine de centres de formation dans les six communes du District. C’est ainsi que le Directeur Général de l’INSTAT et ses proches collaborateurs se sont rendus dans quelques centres de formation des Agents Recenseurs et Chefs dequipe pour s’assurer du bon déroulement de la formation et exprimer leurs encouragements aux participants à cette vaste et importante opération visant à aider les décideurs à bien planifier le développement de notre pays.

Pour la circonstance, les journalistes ont été associés à cette visite de terrain afin qu’ils puissent s’imprégner du déroulement de la formation et de jouer leur partition ala réussite de cette opêration de grande envergure dont dépendra l’avenir de notre pays en terme de développement.

Le Directeur de INSTAT a aussi profité de ľl’occasion pour solliciter l’accompagnement des hommes des médias avant d’appeler à leur sens élevé de responsabilité et de compréhension. Il a égalementa appelé au sens patriotique des Agents Recenseurs pour que le RGPH5 soit une réussite au grand bonheur des populations maliennes et des futures générations de notre pays.

Le RGPH est la plus importante des opérations statistiques, c’est pourquoi, les agents chargés de sa réalisation ont besoin d’une mise à niveau, dira le Directeur Général de l’INSTAT.« Cette formation est organisée afin de doter les Agents Recenseurs et leurs Chefs d’équipe des connaissances et des pratiques nécessaires recommandées pour les travaux sur le terrain. C’est aussi un cadre pour leur expliquer toutes les méthodologies, les concepts et les définitions que nous utilisons dans la mise en ceuvre de cette opération », a expliqué Dr SOUGANE aux journalistes.

Pour rappel, le Directeur général de l’INSTAT a indiqué que le RGPH5 dont les travaux ont démarré depuis 2016 comporte plusieurs étapes avec un budget total de 25 milliards de francs CFA. II s’agit, entre autres, des phases préparatoires et préliminaires, de la cartographie, du dénombrement, du traitement et de la diffusion des données. Cette phase du Dénombrement général, la plus importante, va mobiliser 11 milliards 500 millions dont plus de 07 milliards pour la prise en charge des Agents Recenseurs et Chefs d’équipe des Contrôleurs et des Superviseurs TIC. Les 04 milliards représentent le coût de la logistique mobilisée pour l’opération.

Adama Traore


Partager l'article