23 mai 2024

Ovajab Media

Ovajab Media, le site 100% panafricain, tv, radio, presse écrite

Mali : Qui est le colonel Assimi Goïta nouveau président de la transition du Mali ?

Partager l'article

ASSIMI GOÏTA, FILS D’UN OFFICIER DE L’ARMÉE DE Fils d’un officier de l’armée de terre, il est né en 1983. Il suit les pas de son père . Formeé au prytanée militaire de Kati comme plusieurs militaires maliens.
Assimi Goïta est également diplômé de l’école interarmes de Koulikoro.
A sa sortie de l’EMIA,il a été affecté au 134ème escadron de reconnaissance de Gao de 2002 à 2005 avant d’être envoyé à Kidal où il restera jusqu’en 2008.
Il prendra ensuite le commandement d’un groupement tactique dans le cadre de la lutte contre les groupes terroristes et le narco trafic jusqu’en 2010 avant de rejoindre à partir de 2014 les forces spéciales.
En août 2016, il a suivi une formation au Centre européen d’études de sécurité George C. Marshall, qui dépend du Département américain de la Défense et du Ministère fédéral allemand de la Défense.

En 2018, il est nommé à la tête du Bataillon autonome des forces spéciales et des centres d’aguerrissement (BAFS-CA), créé en mai 2018 et basé à Mopti, dans le Centre du pays. Un poste qui lui a valu d’avoir le rang de Sous-chef d’état-major d’Armée.

« Son grade et son poste lui confèrent une bonne notoriété dans le reste de l’Armée, même en dehors de son Bataillon ». Le BAFS-CA est, en effet, une unité d’élites bien entraînés et opérant généralement dans la discrétion.

Dans le Centre, les Hommes du BAFS-CA sont notamment chargés de planifier, coordonner et conduire des opérations de lutte contre le terrorisme, de participer à la recherche et à la transmission des renseignements, d’appuyer les forces conventionnelles en cas de besoin et d’assurer la protection des Autorités locales dans les Régions du Centre.

Les membres du Bataillon que dirigeait le Colonel Goïta travaillent régulièrement avec les forces armées américaines sur le terrain. Ils participent également aux exercices « Flint lock », qui réunissent des éléments de plusieurs armées africaines et des soldats américains sur un même terrain de manœuvres.


Partager l'article