29 septembre 2022

Ovajab Media

Ovajab Media, le site 100% panafricain, tv, radio, presse écrite

Mali : Voici l’homme des finances sur qui s’appuie la transition

Partager l'article

Il a été récemment plébiscité, en Conseil des ministres, pour avoir réussi à convaincre les fournisseurs nationaux du Mali. Il est est également l’artisan qui a réussi à convaincre les syndicats à renoncer aux grèves et revendications jusqu’à ce que la situation du pays se stabilise.
Lui, c’est Alousséni Sanou, l’actuel ministre malien de l’Economie et des Finances.
Il détient dans ses manches d’autres ressources administratives qui font de lui l’un des piliers de la transition malienne.
Aux dernières nouvelles, le ministre Sanou n’a pas hésité à recadrer la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (Bceao), qui a gelé les avoirs de l’Etat malien.
Déjà, des indiscrétions indiquent que plusieurs de ses homologues ministres saluent et encouragent ses efforts en faveur de l’apaisement sur les différents fronts et autres grognes sociales.

Mais qui est Alousséni Sanou ?

Né en 1964 à Kati, au Mali, Alousséni Sanou est titulaire d’une Maîtrise en Sciences Économiques obtenue à l’École nationale d’administration du Mali en 1987. Il cumule une trentaine d’années d’expériences professionnelles dans le domaine bancaire et financier et deux années d’expériences dans l’évaluation économique des sociétés d’Etat.
Sanou a également effectué plusieurs formations de spécialisation, entre autres, en Contrôle de gestion (Tours/France en 1995), de Courtier en Bourse (Institut Canadien de Bourse à Abidjan, Côte d’Ivoire en 1995), en Monétique (Sopra ontpellier/France en 2005) ou dans la mise en œuvre de Bâle II/III (Crédit coopératif Paris /France en 2015).

Il démarre sa carrière en 1987, en tant qu’expert assistant chargé de l’évaluation de l’Union laitière de Bamako (Ulb-Mali lait) et de l’Organisation de l’aménagement de la production forestière (Oapf) dans le cadre du Programme d’ajustement structurel renforcé (Pasr) de la Banque mondiale. En 1989, M. Alousséni Sanou accède au poste de Chef des opérations à la Cifbail à Abidjan (Côte d’Ivoire).

Et c’est en 1991 qu’il rejoint la Banque nationale pour le développement agricole en tant que contrôleur de gestion. Il se voit nommer Chef du service Trésorerie et Opérations internationales en 1997, pour se hisser au poste de Directeur financier et comptable en juin 2006. Poste qu’il occupe jusqu’à sa nomination au poste de ministre de l’Économie et des Finances du Mali par le décret no.2020/0074/PT-RM du 05 octobre 2020 portant nomination des membres du gouvernement.

Au cours de sa carrière, l’actuelle ministre de l’Economie et des Finances, Alousséni SANOU, assure les intérims du Président directeur général (Pdg) et du Directeur général (Dg) de la Bnda entre 2017 et 2019. Il occupera aussi les fonctions de président du Groupe projet Bâle II/III et du Plan comptable bancaire révisé de la Bnda en 2016. Il était le représentant de l’Association professionnelle des banques et Etablissements financiers du Mali (Apbef) au sein de la Commission fiscale (regroupant l’administration fiscale, les banques et le ministère de l’Économie et des finances du Mali), entre 2015 et 2017.

Membre des différents comités au sein de la Bnda (Comité de direction, Comité de risque, de stratégie, des impayés, Alm et de pilotage de projets) de 2005 à 2017.
Alousséni Sanou est administrateur dans plusieurs structures telles que la Société de gestion et d’intermédiation (SgiI-Mali Sa), la Banque malienne de solidarité (Bms-Sa).

Expert en analyse économique, de viabilité et de rentabilité opérationnelle, Alousséni Sanou a également mené plusieurs négociations de contrats et de conventions auprès des partenaires techniques et financiers, en faveur de l’économie nationale.
Un bagage intellectuel très lourd qui fait de ce haut cadre du Mali, l’espoir de toute la nation malienne.

Marié et père de quatre (4) enfants, le ministre Alousséni Sanou parle le Français, l’Anglais et le Bambara.

A. T.


Partager l'article