14 juin 2024

Ovajab Media

Ovajab Media, le site 100% panafricain, tv, radio, presse écrite

Municipales à Sakassou / Le candidat de Ouattara vomi par la base de son parti

Partager l'article

L’union autour du candidat désigné par le président Alassane Ouattara pour représenter le RHDP à l’élection municipale à Sakassou, est loin d’être atteinte. Ahoutou Koffi Emmanuel, Dircab du vice-président, le choix des Houphouëtistes pour ce scrutin est contesté par des militants favorables à la candidature de Yves Toto, jeune cadre RHDP du Walèbo. La quasi totalité des militants de base dans le Walèbo, se reconnaissant à Yves Toto, secrétaire départemental dudit parti, crie haut et fort leur indéfectible fidélité à ce dernier qui, selon eux, est permanemment à leur petit soin malgré ses maigres moyens.

Afin de trouver une alternative à cette situation qui met à mal la cohésion dans le parti cher au président Ouattara à Sakassou, le député de Diabo-Languibonou, le candidat du parti présidentiel pour le scrutin régional dans le Gbêkê, Assahoré Konan Jacques, a initié au centre culturel de Sakassou ce dimanche 14 mai 2023, une rencontre de médiation dans l’optique d’inviter tous les militants, pro Yves Toto et pro Ahoutou, à accepter la décision de leur parti. Pour l’élu Gblo qui dit s’être envoyé lui-même à Sakassou, il est important de s’unir afin de permettre au RHDP de gagner cette élection municipale à Sakassou. Car, dira-t-il, cette localité, antre du royaume baoulé, est un lieu hautement stratégique.

« Les derniers choix pour les élections à venir ont suscité quelques remous dans certaines localités dont Sakassou. Mon jeune frère Yves Toto n’a pas été retenu comme candidat RHDP pour la mairie de Sakassou. Je suis juste venu rencontrer les militants, leurs expliquer les raisons du choix de mon frère Ahoutou et demander que les deux se mettent ensemble pour que le RHDP triomphe à la mairie et aux régionales lors des élections du 02 septembre 2023.

Je demande aux militants de respecter le choix du parti. Je pense que Yves Toto en est conscient. La commune de Sakassou n’a jamais été remportée par le RHDP. La région du Gbêkê elle-même n’a jamais été remportée par le RHDP, malgré tout ce que le président de la République SEM Alassane Ouattara fait comme amélioration du bien-être de nos populations. Le challenge cette année, c’est de lui retourner l’ascenseur en donnant ces deux postes au RHDP…» a expliqué le candidat des Houphouëtistes pour la présidence du conseil régional du Gbêkê, rappelant que la loi d’un parti politique reste la discipline.

« Le président Alassane Ouattara, président du RHDP a porté son choix sur votre frère, votre papa le Dircab Ahoutou Koffi. C’est un choix du président et comme tout choix, il est contestable. Aucun choix ne fait l’unanimité mais, on s’accorde sur le choix fait par le chef. N’oubliez pas que le chef c’est le président Alassane Ouattara et personne d’autre. C’est lui qui a fait le choix et vous savez lorsqu’il est assis, il voit plus loin que nous qui sommes debout. Si on dit qu’on est des vrais militants RHDP, on doit faire confiance au chef en s’alignant sur sa décision (…) Je ne veux pas qu’on dise que Yves Toto est un indiscipliné. Surtout pas que le président Alassane Ouattara pense qu’il est indiscipliné. Pour tout ce que Yves Toto a fait pour le RHDP à Sakassou, je ne veux pas qu’on le récompense de cette façon. La seule récompense dont Yves a besoin, c’est que un jour, il soit député, ou encore maire ici à Sakassou…» a conclu le député Assahoré qui a reconnu la popularité de son jeune frère Yves Toto dans tout le Walèbo.

Pour sa part, Yves Toto, secrétaire départemental RHDP de la commune de Sakassou, a expliqué qu’il travaille nuit et jour depuis 23 ans pour l’implantation du RDR devenu RHDP dans le Walèbo. Pour lui, la mairie de Sakassou doit coûte que coûte revenir au RHDP.

« Le DG Assahoré a parlé de paix, unité et cohésion aux différentes instances du RHDP de Sakassou et aux militants présents à cette rencontre. Il nous revient de continuer à parler aux militants de base. Je suis un soldat du parti. En 2021, il y a eu cette même situation où j’ai dû désister en faveur du Dircab Ahoutou. Je pense que les militants ont beaucoup de choses à dire. Notre rôle c’est de les apaiser et je pense que le DG Assahoré est dans cette dynamique. Le ministre Sidi Touré qui est également dans cette dynamique, a décidé d’entreprendre des actions pour parler aux militants.

Moi je ferai ma part et quant à mon implication effective dans le déroulement des élections, ça reste à voir. Je parlerai aux militants après des rencontres avec la base car la victoire du RHDP dans la région est importante. Il reste au niveau de l’élection municipale ici à Sakassou, il faut vraiment faire du travail pour que les militants, les sympathisants et les populations acceptent le choix du parti qui est en déphasage avec le choix de la base. Je suis persuadé que s’il n’y a pas d’union et de solidarité, on ne pourra pas ramener la victoire au président Alassane Ouattara.» a indiqué Yves Toto.

Des responsables de structures spécialisées du RHDP à Sakassou, notamment Cissé Abdoulaye, Yao Kouakou, Koffi Amoin Jeannette et Cissé Lassa pour ne citer que ceux-là, ont réaffirmé leur soutien à Yves Toto qui aurait été victime d’injustice. Ils ont fait savoir qu’ils ne sont nullement indisciplinés. Pour eux, la base doit être entendue. « Nous allons voir dans les jours à venir ce qui va se passer. Est-ce qu’il y aura changements, est-ce qu’il y aura contacts ? Par ce que s’il n’y pas contacts DG, souffrez que nous restons comme ça. Vous DG, vous serez élu massivement à Sakassou le 02 septembre 2023. Lorsque Yves Toto viendra voir les jeunes, les différents responsables et la base, qu’il nous dise ce qui s’est passé et en ce moment là, nous suivrons le parti pour que le candidat remporte l’élection municipale à Sakassou…» a martelé Cissé Lassa.

La base qui reste toujours sur sa position de non alignement sur le choix opéré par le RHDP pour l’élection municipale, attend dans les jours à venir, une rencontre d’éclairage avec leur référent Yves Toto après quoi, une décision de suivre ou non Ahoutou Koffi Emmanuel le candidat choisi par le parti sera rendue.

Une correspondance de TKE


Partager l'article