14 juin 2024

Ovajab Media

Ovajab Media, le site 100% panafricain, tv, radio, presse écrite

Niger : Le retrait de plus de 270 soldats américains soulève des interrogations

Partager l'article

Après huit années de présence militaire américaine au Niger, plus de 270 soldats de l’armée des États-Unis ont quitté le territoire nigérien ces derniers jours. Cette décision, annoncée par le gouvernement nigérien, soulève de nombreuses interrogations sur les raisons de ce retrait et ses implications pour la lutte antiterroriste dans la région.

Depuis 2013, les États-Unis avaient déployé des troupes au Niger pour épauler les forces de sécurité locales dans leur combat contre les groupes jihadistes qui sévissent dans la zone des trois frontières (Niger, Burkina Faso, Mali). Ces soldats américains étaient notamment chargés de mener des opérations de renseignement et de fournir un appui aérien aux armées nationales.

Avec le départ de plus de 270 de ces militaires, soit près de la moitié de leur contingent, on se demande si les États-Unis ne sont pas en train de revoir leur stratégie dans la région. Ce retrait intervient également dans un contexte de tensions croissantes entre le Niger et certains de ses partenaires occidentaux, notamment la France.

“C’est un signal fort que les Américains envoient. Cela montre qu’ils ne sont pas prêts à s’engager durablement au Niger et dans la bande sahélo-saharienne”, analyse un expert sous couvert d’anonymat.

Face à la menace jihadiste toujours présente, les autorités nigériennes devront certainement revoir leurs priorités et leur collaboration avec leurs alliés étrangers. Le départ des soldats américains risque d’affaiblir quelque peu les capacités opérationnelles des forces de sécurité nigériennes dans cette guerre asymétrique.

Ce retrait américain soulève donc de nombreuses interrogations sur les évolutions à venir de la lutte antiterroriste dans cette région instable du Sahel.

Séverin Konan

Ovajabmedia.com


Partager l'article